Volte-face : Valls ne souhaite plus accueillir les réfugiés du Proche-Orient

Politique
DirectLCI
Le Premier ministre a déclaré à la presse allemande que l’Europe devait cesser d'accueillir les réfugiés du Proche-Orient à cause du risque d’infiltration. Des propos opposés à ceux tenus le 16 octobre 2015. Preuve que les attentats de Paris ont changé la donne. Pour Frédéric Delpech, journaliste à LCI, à l'approche des régionales, l'enjeu est aussi politique.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter