Vote de confiance : "l'unité ne veut rien dire" pour Martine Aubry

Vote de confiance : "l'unité ne veut rien dire" pour Martine Aubry

POLITIQUE - Martine Aubry s'est une nouvelle fois exprimée sur la politique du pays ce samedi. Et a déclaré être pour "l'indépendance de chacun" à propos du vote de confiance qui aura lieu mardi prochain à l'Assemblée nationale.

La sortie de Martine Aubry ne devrait pas réjouir le gouvernement. La maire socialiste a en effet déclaré samedi à Lomme près de Lille, être "pour l'indépendance de chacun" à propos du vote de confiance mardi prochain à l'Assemblée nationale.

"Je suis pour l'indépendance de chacun, j'ai toujours traité chacun de cette manière", a-t-elle déclaré à son arrivée aux états généraux des socialistes du Nord. "Nous avons tous une conscience, nous avons tous des convictions, il faut que chacun vote en fonction de ce qu'il croit utile pour la réussite de notre pays, pour la réussite du président", a-t-elle ajouté, interrogée sur l'unité des députés socialistes alors que les députés PS "frondeurs" ont annoncé qu'ils entendaient s'abstenir "collectivement".

Contre aujourd'hui, Aubry défendait l'unité hier

"L'unité ne veut rien dire, j'ai été premier secrétaire du PS", a rappelé Aubry . "On fait l'unité en parlant du fond, on ne fait pas l'unité en disant 'unité, unité, unité'. On fait l'unité sur un projet, on fait l'unité sur des valeurs, sur un sens et sur des réponses".

La maire de Lille a réaffirmé souhaiter "contribuer à ce que nous nous mettions tous d'accord effectivement sur des propositions qui permettent des résultats en matière de croissance, en matière d'emploi tout en réduisant les déficits". Les députés PS "frondeurs" ont annoncé mardi qu'ils entendaient s'abstenir "collectivement" mardi prochain.

Mais l'unité n'a pas toujours voulu "rien dire" pour Martine Aubry. "Mais l'important je crois, c'est que le Parti socialiste montre d'abord un autre visage, qu'on arrête de dire 'je' et qu'on dise 'nous', qu'on parle d'une même voix", déclarait-elle par exemple en 2008.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Dormir six heures ou moins entre ses 50 et 70 ans renforcerait le risque de démence

Derek Chauvin reconnu coupable de meurtre du meurtre de George Floyd

L'étonnante décision de Peugeot face à la pénurie de semi-conducteurs

EN DIRECT - Covid-19 : avec 2000 morts ces dernières 24 heures, l'Inde connait un pic de décès

Vacances : les destinations les plus prisées pour cet été

Lire et commenter