"Voter écolo, c'est voter deux fois", explique Julien Bayou

"Voter écolo, c'est voter deux fois", explique Julien Bayou
Politique

INTERVIEW - Invité politique de LCI le vendredi 24 juillet, le secrétaire national d'EE-LV a réagi au virage écolo du gouvernement tout en évoquant la place de la voiture dans les villes gagnées par les Verts aux municipales.

Qu'importent les hommes, tant que la politique est verte. C'est en tout cas comme ça que Julien Bayou voit les choses. Sur le plateau de LCI, le chef de file d'Europe Écologie-Les Verts a estimé ce vendredi que la stratégie du nouveau gouvernement, qui semble vouloir surfer sur la vague verte, n'était pas un risque électoral pour son parti. Au contraire, il a incité l'exécutif à persévérer sur ce chemin qui est "bon pour la planète, pour l'emploi, pour la santé et pour l'environnement".

Faut-il interdire la voiture en ville?

"Il faut y aller", a-t-il lancé sur le plateau à destination de l'exécutif. Car si Emmanuel Macron a décidé de faire un virage vert, insistant sur sa volonté d'aller "beaucoup plus loin, beaucoup plus fort", Julien Bayou n'a pas peur de voir le président de la République lui dérober des voix. Plaidant que "voter écolo, c'est voter deux fois", il s'explique : "Une fois pour mettre des gens écolos aux manettes et une fois pour contraindre les autres à s'y mettre." C'est ainsi que, selon lui, le score historique de son parti aux municipales a "ouvert les yeux du Premier ministre", Jean Castex, qui n'avait "jamais jusqu'ici dit un mot écolo de sa vie". 

"On ne va pas bouder notre plaisir", a confié l'invité de la matinale qui a regretté qu'au contraire "depuis trois ans", le "gouvernement n'a pas agi" sur ces questions. Notamment à propos de la pollution, ce "problème massif" qui fait "50.000 morts par an". Un chiffre issu d'une étude de Santé publique France , qui est parfois contesté comme on vous l'expliquait dans cet article. "Dans les métropoles, il y a problème de pollution et aussi un problème de bruit, dont on parle peu, avec des nuisances terribles." 

Il faudrait donc interdire la voiture en ville? L'intéressé se défend de vouloir appliquer cette règle stricte. "Personne ne propose d'interdire la voiture quand le trajet l'impose", assure-t-il, soulignant qu'il s'agit en fait de "réduire" sa place, notamment en développant les infrastructures alternatives. "Beaucoup de trajets dans la métropole de Lyon, Lille ou Paris sont des trajets très courts, faits par une seule personne et qui pourraient être agréablement remplacés par un trajet en transports en commun ou en vélo."

La place de la voiture est disproportionnée par rapport aux usages- Julien Bayou, secrétaire national d'EELV

Toujours dans les villes gagnées par les Verts, Julien Bayou souhaite-t-il, à l'instar de Christian Estrosi, le maire de Nice, voir les pouvoirs de police transférés aux maires? Pour le conseiller régional d'Île-de-France, là n'est pas réellement la question. Pour lui, cette requête est simplement la conséquence du fait que le ministère "ne répond pas présent". "Jusqu'à présent, le gouvernement retirait des postes." Indiquant que les élus locaux Verts ne demandent pas de pouvoir bénéficier d'une telle fonction, qui est "régalienne", l'invité de la matinale a insisté : "L'Etat doit assumer son rôle et redéployer du bleu dans nos rues."

Un "redéploiement" qui faite partie de la lutte du parti contre la délinquance. "On nous dit que les fonctionnaires c'est trop cher. Nous nous disons que c'est un problème en matière de sécurité, et un problème en matière de recul des services publics." Assurant ne pas avoir "changé de position" sur le sujet, Julien Bayou insiste : "Nous maintenons que nous devons engager des policiers, qu'il faut pouvoir les former et qu'ils puissent s'insérer dans le tissu social et pas seulement agir en intervention." Le secrétaire national d'EELV en a profité pour rappeler que son parti était pour la dépénalisation du cannabis, tant le sujet est "un fiasco", pour reprendre ses mots, afin de redonner du temps aux forces de l'ordre et à la justice, qui pourront dès lors "s'attaquer aux vrais problèmes". Le reste, "c'est de la paperasse, des procès-verbaux à n'en plus finir ,et les arrestations n'ont aucun impact sur la consommation". 

Bayou salue le retrait de Christophe Girard

Toujours sur les questions de sécurité, Julien Bayou a évoqué le cas du nouveau locataire de la place Beauvau. Selon lui, Gérald Darmanin est trop affaibli pour exercer ce mandat. Il n'aurait d'ailleurs "jamais dû être désigné à ce poste". Car si l'ancien ministre des Comptes publics jouit toujours de la présomption d'innocence, l'élu estime que cette nomination envoie le mauvais signal à la victime présumée. "Comment vous portez plainte contre un homme qui est ministre de l'Intérieur ? Qui peut croire qu'une enquête sereine peut être menée par des policiers quand c'est le premier flic de France qui est mis en cause ?". Et au-delà de ces questions, l'invité se demande quelle sera la capacité d'action de ce ministre qui "ne peut pas se déplacer sereinement sur le terrain", étant donné que chacune de ses visites est accueillie par des manifestations féministes. Il "implore" donc le gouvernement "d'exfiltrer" le ministre de l'Intérieur afin "qu'il puisse se défendre sereinement et que pendant ce temps là le ministère de l'Intérieur soit tenu". 

Rien de surprenant venant du chef du parti dont les élus à la mairie de Paris avaient demandé la suspension de Christophe Girard. Le groupe écolo demandait la suspension de cet adjoint chargé de la culture le temps de l'enquête pour viol sur mineurs qui vise Gabriel Matzneff et dans laquelle il avait été entendu. Finalement, coup de théâtre, ce jeudi soir Christophe Girard a annoncé sa démission. 

Toute l'info sur

L'interview Politique

Une décision "courageuse", qui "l'honore" et qui, sans aucun doute pour Julien Bayou, va "contribuer à apaiser la situation". "Je pense qu'on a changé d'époque. On ne peut plus jeter un voile pudique sur la question de la pédocriminalité. C'est un problème que la France doit regarder en face."

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent