Voyage à Berlin : Valls concède une "erreur de communication" mais nie toute "faute"

Politique
DirectLCI
POLÉMIQUE - Interviewé jeudi soir par les télévisions locales réunionaises, le Premier ministre a reconnu une "erreur de communication, de sensibilité" dans son escapade berlinoise, en avion officiel, pour assister samedi soir à la finale de la Ligue des champions. Mais il souligne qu'il n'y a eu "aucune faute".

Manuel Valls joue profil bas et poursuit son (petit) mea culpa . Le Premier ministre s'emploie jeudi à désamorcer plusieurs jours de polémique sur son voyage éclair à Berlin, dans un avion de la République, pour assister samedi dernier à la finale de la Ligue des Champions. Après avoir annoncé dans la matinée qu'il paierait 2.500 euros pour prendre en charge la présence de ses deux enfants à bord du Falcon, le chef du gouvernement a de nouveau fait amende honorable dans la soirée, lors d'une interview sur les télévisions locales Réunion 1ère et Antenne Réunion.

Il concède une simple "erreur de communication"

"Quand je dis que 'si c'était à refaire je ne le referais pas', je reconnais évidemment qu'il y a eu une erreur, une erreur de communication, une erreur de sensibilité", a déclaré le Premier ministre. Il a toutefois souligné qu'il "n'y a eu aucune faute", s'agissant d'un déplacement officiel.

EN SAVOIR +
>> Valls, Sarkozy, Hollande, Fillon... les voyages polémiques des politiques
>> 77% des Français "choqués" par l’escapade de Valls à Berlin
>>
Vallsgate : et à l'étranger, on en pense quoi ?
>> Valls à Berlin : la mise en garde de Hollande

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter