Voyage de Benalla au Tchad : "Une affaire d'Etat" pour Edwy Plenel

Politique
DirectLCI
RÉVÉLATIONS - Jeudi, Mediapart affirme qu'Alexandre Benalla a utilisé son passeport diplomatique pour effectuer le voyage controversé au Tchad, début décembre, quelques jours avant le déplacement d'Emmanuel Macron dans le pays. Interrogé par LCI, Edwy Plenel, parle d'une "affaire d'Etat".

"Affaire d'Etat", les mots sont lâchés. Ce jeudi, sur LCI, le fondateur de Mediapart, Edwy Plenel a usé de mots forts pour décrire le voyage controversé d'Alexandre Benalla au Tchad, début décembre, quelques jours seulement avant la visite d'Emmanuel Macron dans le pays. Si, du côté de l'ancien conseiller, mais également du côté des pouvoirs publics, on rejette en bloc tout rapport entre ces deux visites, de nouvelles révélations du site d'investigation sont venues jeter le trouble. Selon Mediapart, Alexandre Benalla s'est rendu à N'Djamena en utilisant un passeport diplomatique, relançant la question de la "protection" dont il bénéficierait toujours de la part du plus haut sommet du pouvoir.

"C'est une affaire d'Etat, car avoir un passeport diplomatique, c'est représenter officiellement la France et être protégé par la France", lance Edwy Plenel sur notre antenne, ajoutant que, dans le cadre des fonctions qui étaient les siennes à l'Elysée avant d'en être chassé, Alexandre Benalla n'avait pas besoin de détenir un passeport diplomatique. Et d'ajouter, à la lumière de ces révélations, que "Monsieur Benalla  a toujours l'aide et la protection de la République française".


Regardez l'intégralité de son interview dans la vidéo ci-dessus.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter