Voyage des parlementaires en Crimée : une "honte pour l'Europe"

Voyage des parlementaires en Crimée : une "honte pour l'Europe"
Politique

RUSSIE - Pour la Lettonie, qui s'est exprimée par la voix de son ministre des Affaires étrangères, Edgars Rinkevics, cette visite est "un coup dur à la solidarité européenne".

Le voyage d'une dizaine de parlementaires français , pour la plupart Les Républicains, en Crimée pour rétablir le dialogue avec la Russie continue de faire grincer des dents. Et pas qu'en France. Ce dimanche 26 juillet, sur Twitter, le ministre letton des Affaires étrangères, Edgars Rinkevics, a en effet très vivement critiqué cette visite qu'"il qualifie de "honte pour l'Europe" et de "coup dur à la solidarité européenne".

Violation du droit international

"La visite de plusieurs parlementaires français en Crimée occupée est une honte pour l'Europe 'entière et libre' et un coup dur à la solidarité européenne", a-t-il notamment écrit sur Twitter. Dans le sens des réactions de la diplomatie française pour qui ce voyage est une violation du droit international et de la diplomatie ukrainienne qui y voit un "manque de respect".

Annexée par Moscou en mars 2014 après l'occupation de la péninsule par des troupes russes et un référendum contesté, qualifié d'illégal par Kiev et les Occidentaux, la Crimée est la cible de sanctions de l'Union européenne qui y interdisent notamment les activités touristiques. 

EN SAVOIR +
>>  Voyage polémique des députés en Crimée : et maintenant, les jolies photos de vacances !
>>  Crimée : mais quel est le but du voyage controversé des députés français ?

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter