Pour Laurent Wauquiez, les conditions du départ de Xavier Bertrand sont "inacceptables"

DirectLCI
DIVORCE - Le nouveau patron des Républicains, Laurent Wauquiez, s'en est pris mardi, devant les députés LR, à la façon dont le président des Hauts-de-France, Xavier Bertrand, a annoncé son départ du parti de droite la veille au 20 heures de France 2.

C'est la démission de trop pour Laurent Wauquiez. Tout juste élu président des Républicains, l'ancien ministre a critiqué, ce mardi, devant les députés de son parti, la façon dont Xavier Bertrand, poids lourd de sa formation politique, a annoncé son départ de LR la veille. 

Changement de ton

"Ce n'est pas acceptable de claquer la porte de sa famille politique dans ces conditions", a fustigé Laurent Wauquiez lors d'une réunion avec le groupe LR à l'Assemblée nationale. Avant d'ajouter : "Les calculs personnels nous tuent, et nous risquons d'en payer collectivement le prix. Voir un tel succès de mobilisation dimanche et partir ainsi lundi soir..." Le patron des Républicains s'est également plaint d'avoir "tenté de joindre Xavier Bertrand toute la journée de lundi", et d'avoir finalement eu sa réponse "durant le JT de France 2". 

Ce lundi soir, invité de la chaîne, le président des Hauts-de-France a en effet créé un coup de théâtre en annonçant son départ de LR, indiquant qu'il ne se reconnaissait plus dans cette formation politique, en raison de la ligne incarnée par Laurent Wauquiez. Signe d'un changement de ton qui a eu le temps de mûrir chez le nouveau président de la formation de droite, il s'était montré plus magnanime : "C'est son choix. Je le respecte. Mais comme je vous l'ai dit, je ne vais pas regarder dans le rétroviseur."

En vidéo

Le portrait en hashtag : Laurent Wauquiez

A l'issue de la réunion de groupe à l'Assemblée nationale, mardi, le président du groupe LR Christian Jacob a indiqué que les voix qui s'étaient exprimées lors de cette réunion "regrettaient" la décision de Xavier Bertrand, estimant pour sa part que "ce n'est pas un scoop" car "il n'était pas en situation d'être candidat [à la présidence LR, NDLR]". Selon le député de Seine-et-Marne, "Laurent Wauquiez a été très applaudi et très soutenu" par les parlementaires présents. 


L'annonce, la veille, de la démission de Xavier Bertrand a entraîné le départ d'autres élus LR de sa région des Hauts-de-France, dont celle du maire de Roubaix, Guillaume Delbar, qui se revendique d'une "droite sociale, gaulliste ouverte et tournée vers l'avenir". 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter