Yaourt jeté vers Macron, Hollande apostrophé : la CGT défie le gouvernement

Yaourt jeté vers Macron, Hollande apostrophé : la CGT défie le gouvernement

SOCIAL - Deux syndicalistes CGT ont refusé de serrer la main de François Hollande à Saint-Nazaire, tandis qu'Emanuel Macron s'est fait violemment prendre à partie à Lyon. En pleine crise à Air France, la journée de mardi a été particulièrement tendue pour le chef de l'Etat et le ministre de l'Economie.

Manuel Valls, en visite en Arabie saoudite mardi, a dû se dire qu'il l'avait échappé belle. Car la journée n'aura pas été de tout repos pour le gouvernement, dans le viseur des syndicalistes en pleine crise à Air France.

A Saint-Nazaire, alors qu'il était venu sur le chantier naval STX pour plaider en faveur du dialogue social, François Hollande s'est heurté à la colère de deux syndicalistes CGT, qui ont refusé de lui serrer la main en lui reprochant de ne pas dénoncer la "violence patronale" dans le dossier Air France . L'un d'eux, dans cet échange capté par Ouest France, explique ainsi à un chef de l'Etat stoïque que "aujourd'hui dans ce pays, il n'y a pas de politesse à avoir, il y a des acte concrets à faire en ce qui concerne l'emploi et les salaires". "On peut se parler sans avoir recours à la violence", réplique ensuite le chef de l'Etat, avant de se faire à nouveau tancer par ce délégué CGT des chantiers navals STX, Sébastien Benoît :


A Lyon, c'est Emmanuel Macron qui a vécu une journée tout aussi mouvementée. Sa venue dans une salle de la Bourse du Travail de la ville, où siègent la plupart des syndicats lyonnais, pour une intervention dans le cadre des Journées de l'économie, était vécue comme une "provocation" par la CGT, qui avait appelé à manifester devant le lieu. Leur rencontre a finalement été avortée selon Le Progrès  : si des manifestants se sont bien rassemblés pour siffler et demander la démission de celui qui incarne selon eux "la démolition des acquis sociaux", ils étaient déjà partis lorsque, en ressortant, le ministre de l'Economie a voulu discuter avec eux.

Mais auparavant, l'hôte de Bercy s'était vertement fait interpeller dans la salle. "À peine avait-il commencé son intervention qu'une dame assise au 6e rang s'est levée pour crier : "Tu la souilles, la Bourse du Travail ! Tu ne devrais pas être là ! Assassin !", rapporte Lyon Capitale . Alors qu'il était sur scène, un yaourt a également été lancé, atterrissant sur le sol "à quelques mètres du pupitre", selon BFMTV . Voilà qui promet pour la conférence sociale de lundi prochain.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Pass vaccinal : la fleur faite aux non-vaccinés

Covid-19 : 525.527 cas positifs en 24 heures, nouveau record de contaminations en France

EN DIRECT - Tests : face à la forte demande, la liste des professions habilitées à faire des prélèvements élargie

EXCLUSIF - Présidentielle 2022 : découvrez les résultats de notre sondage quotidien du 20 janvier

Covid-19 : la nouvelle hausse des contaminations en France provoquée par le BA.2, un sous-variant d'Omicron ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.