"1 mètre ou cinq ananas" : la préfecture de Martinique s'excuse après un tweet sur la distanciation

D'après la préfecture de la Martinique, cinq ananas équivalent à un mètre de distance
Population

RÉSEAUX SOCIAUX - Afin, semble-t-il, de mieux expliquer les règles de distanciation sociale demandées aux Français pour éviter la propagation du coronavirus, la préfecture de la Martinique a choisi de l'illustrer avec des ananas. Une publication retirée après avoir déclenché un début de tollé.

La préfecture de la Martinique a publié vendredi sur ses comptes Twitter et Facebook une illustration pour expliquer l'intérêt du respect des distances physiques pour limiter la circulation du Covid-19. Et pour mieux illustrer le mètre de distance recommandé, la message choisit de le représenter sous la forme de cinq ananas, illustration à l'appui. "1 mètre ou cinq ananas." 

L'image a suscité un début de tollé sur les réseaux sociaux, à commencer par Jean-Luc Mélenchon. Le leader de la France Insoumise s'insurge, "le préfet s'adresse aux habitants de la Martinique et l'Etat édite cette affiche. La macronie c'est cette honte aussi".  D'autres élus ont également fait part de leur indignation. 

"Cette communication est honteuse de la part d’un représentant de l’Etat", a affirmé, pour sa part, la présidente du Rassemblement national Marine Le Pen sur Twitter.

Sur Twitter, d'autres ironisent de cette maladresse. "Je n'ai vu aucune préfecture de Bretagne sensibiliser à la distanciation sociale en comptant en diamètre de crêpes, les habitants de la Martinique ne connaissent pas le mètre ?". 

La publication finalement retirée

Contacté par LCI , le service communication de la préfecture de la Martinique a finalement retiré le tweet polémique dans la matinée samedi. "D'autres administrations publiques ont personnalisé leurs publications avec leur environnement local. L'essentiel est de communiquer sur la distanciation sociale qui est la seule arme efficace contre le coronavirus. Malgré le bad buzz pour certains, les ananas marqueront les esprits. Nous avons eu 655 nouveaux abonnés en seulement 24 heures."

La préfecture a finalement décidé de présenter ses excuses sur ses comptes Twitter et Facebook, reconnaissant que l'illustration "a pu heurter certains". 

Début mai, le ministère du tourisme de Polynésie avait, lui, lancé une campagne locale de communication pour sensibiliser aux consignes de distanciation, en préconisant un espace de "six cocos" entre deux personnes, tandis que le Conseil économique de Polynésie recommandait une distance de "douze tupa" (crabes, en tahitien).

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Des pays sont-ils aujourd'hui confrontés à une deuxième vague de l'épidémie ?La progression du Covid-19 dans le monde

Fin mars, la préfecture de Martinique s'était déjà distinguée par une publication 'humoristique' pour inviter les Martiniquais à rester chez eux pour respecter le confinement. Un message qui avait là-aussi entraînée quelques remous et commentaires. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent