11.000 appels en octobre, 400 par jour en novembre : le nombre d'appels au 3919 ne faiblit pas

LA SEMAINE DE MAZEROLLE - Le coup de projecteur sur les violences faites aux femmes a libéré la parole. Depuis le lancement du Grenelle, les appels explosent au 3919.
Population

GRENELLE - Depuis le lancement du Grenelle contre les violences conjugales, le nombre d'appels au 3919, numéro d'écoute pour les femmes victimes de violences, ne faiblit pas. Il en a enregistré 11.000 au mois d'octobre.

Le 3 septembre 2019, Marlène Schiappa lançait le Grenelle contre les violences conjugales en écho au 3919, numéro d'appel pour les femmes victimes de violences. Avant cette date, ses écoutants répondaient à quelques 250 coups de fil par jour de semaine. Les 3 et 4 septembre, les chiffres sont montés jusqu'à 1661 et 1134 appels quotidiens. S'ils sont redescendus depuis, ils restent toutefois à un niveau plus élevé qu'avant le début du Grenelle, a indiqué à LCI Françoise Brié, directrice générale de la Fédération nationale Solidarité Femmes, qui gère le 3919.

Lire aussi

"En octobre, nous avons enregistré 11.000 appels entrants", soit un peu plus de 350 appels par jour. "Depuis le début du mois de novembre, nous continuons à avoir 400 appels par jour. Hier (mardi 19 novembre, ndlr) par exemple, nous en avons reçus 450", a-t-elle confié à LCI.

"En général, pendant une campagne, nous constatons toujours une recrudescence d’appels pendant quelques semaines, puis ensuite ça baisse. Là, les appels restent stables, même si le nombre est un peu moins élevé qu'en septembre, date du début du Grenelle" continue Françoise Brié. "Le 25 novembre prochain avec la conclusion du Grenelle, nous nous attendons à un nouveau pic." 

59% des Français connaissent le 3919, contre 8 à 9% début septembre

Selon elle, cela montre que parler des violences conjugales est bénéfique, mais également que le numéro est mieux connu. Le 29 octobre dernier, lors de la restitution des groupes de travail du Grenelle, la secrétaire d'Etat chargée de l'égalité entre les femmes et les hommes Marlène Schiappa avait indiqué que, début septembre, 8 à 9% de la population connaissait le 3919, et que ce chiffre était depuis passé à 59%. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter