14-Juillet : A l'entraînement avec la Patrouille de France après deux mois d'arrêt

14-Juillet : A l'entraînement avec la Patrouille de France après deux mois d'arrêt
Population

SHOW DEVANT - Si le défilé sur la place de la Concorde n'aura pas lieu cette année, la Patrouille de France, elle, fera bien son show le 14 juillet. Dès la fin du confinement, les pilotes ont donc repris le chemin des entraînements.

Comme chaque année, les hommes de la patrouille de France ouvriront le défilé du 14-Juillet, au-dessus de l'avenue des Champs-Elysées. Et pour être fin prêts, il leur faut enchaîner les entraînements. Sauf qu'avec le confinement, ils ont dû rester cloué au sol et mener chacun de leur côté leur préparation physique et mentale.

Pas facile donc de se remettre la tête à l'envers, comme le souligne leur commandant : "Normalement on effectue 10 vols par semaine pour garder la main, et quand on revient le lundi matin on est déjà moins bon que le vendredi après-midi, alors imaginez après deux mois d'interruption. Il a fallu garder la tête froide et accepter de repartir presque à zéro", dit-il.

Lire aussi

Lancés à plus de 500 km/h

Ainsi, les briefings qui précèdent chaque sortie, ressemblent à des ballets chorégraphiés à la seconde près où ces pilotes d'excellence font semblant de voler et répètent inlassablement les enchaînements, pour qu'en l'air tout se passe le plus naturellement du monde. Puis, pendant près d'une heure, sous les yeux privilégiés d'une équipe du 20h de TF1, ils ont défié une nouvelle fois la gravité. 

Trois mètres seulement séparent les appareils lancés à plus de 500 km/h. Résultat, les pilotes ont le regard rivé en permanence sur les ailes d'à côté et un oeil sur le tarmac. Et cette année, alors que la Patrouille défilera au grand complet, à 9, il n'y aura pas droit à l'erreur. "Pour le 14 juillet, il y aura quelqu'un au sol, pour guider les avions et leur donner le top pour qu'ils passent à la seconde près au-dessus de la tribune présidentielle", avance le lieutenant colonel Renaud, le directeur des équipes de présentation de l'Armée de l'air.

Toute l'info sur

Le 13h

Alors que les pilotes enchaînent les boucles, dans le ciel de Salon-de-Provence, avec dans leur sillage l'empreinte tricolore de leur fumée, leur seul et unique objectif pour ce défilé, c'est la sécurité des hommes mais aussi de leurs montures. Les Alpha Jet ont donc été préparés, et inspectés pour la reprise par leurs techniciens attitrés. 

"Un avion, il est bien en l'air, alors quand il est au sol on le bichonne, les mécaniciens y veillent", explique le lieutenant Mathieu, chef des services techniques, qui ajoute qu'il en sera de même pour le 14 juillet. "On enverra un support logistique, avec toutes les pièces de rechange, pour parer aux éventuelles pannes", conclut-il. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent