2 Français sur 5 utilisent le vélo au quotidien

Population

TOUR DE FRANCE - De plus en plus de citadins français choisissent de se déplacer à vélo. Une pratique en forte hausse, portée par de nombreuses politiques urbaines.

Les citadins français optent de plus en plus pour le vélo. Près de 2 Français sur 5 l’utilisent dans leur quotidien. Une pratique en vogue qui brise le cliché d’un transport réservé aux "écolos bobos". 

Le Parisien dévoile ce jeudi 19 septembre les résultats d’une étude de l’Union sports et cycles. Faire du vélo est de plus en plus accessible dans les grandes villes, qui débloquent des budgets importants dans ce sens. 

Une pratique en forte hausse

Un des paris de la maire de la capitale est de sécuriser et faciliter les déplacements à vélo. Ce mercredi  18 septembre, la Ville inaugurait la piste cyclable entre la Concorde et Bastille. Mais Anne Hidalgo n’est pas la seule à investir pour les cyclistes : les citadins français étant de plus en plus nombreux à monter en selle, les villes s’organisent. 

L’étude de l’Union sports et cycles montre qu’aujourd’hui, plus d’un Français sur cinq résidant dans une ville de plus de 100.000 habitants pédale pour son trajet domicile-travail. Une communauté a d’ailleurs émergé sur les réseaux sociaux. Nommée les "vélotafeurs", elle englobe les citadins qui prennent le vélo pour aller au travail. 

Lire aussi

Pratiques et bons pour la santé

"Notre étude met en évidence que la première raison pour remonter sur selle est un argument santé", explique Virgile Caillet, délégué général de l’Union Sport et cycles au Parisien. De fait, 6 Français sur 10 font le choix du vélo avant tout pour pratiquer une activité physique régulière. 

Un autre profil de cyclistes se dessine en ville selon l’enquête. Ceux pour qui se déplacer en vélo permet de réduire son temps de trajet par rapport à l’automobile ou aux transports en commun, parfois en panne ou congestionnés. 42% des urbains actifs avancent cet argument pour pédaler jusqu’au travail. 

Au-delà des initiatives municipales, l'exécutif passe aussi la vitesse supérieure. La ministre de l’Ecologie Elisabeth Borne vient  de distribuer une enveloppe de 47,3 millions d’euros pour plus de 150 projets.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter