250 voitures et deux fois plus de spectateurs : voici le plus grand cinéma drive-in de France

250 voitures et deux fois plus de spectateurs : voici le plus grand cinéma drive-in de France
Population

PLEIN-AIR - La plus grande salle de cinéma de France a ouvert ses portes à Blois, et contrairement à toutes les autres, elle n'a pas à attendre le 22 juin pour le faire. Et pour cause, on y respecte à la lettre la distanciation sociale puisque chacun reste dans sa voiture.

Une vieille tradition américaine, datant des années 50, a débarqué ce lundi 15 juin sur l'aérodrome de Blois-Le Breuil. Distanciation physique oblige, il s'agit du plus grand cinéma drive-in de France. Au menu de la projection, le film "Bohemian Rhapsody" relatant le destin du chanteur de Queen, le célèbre groupe de rock britannique. 

La séance affiche complet, avec 250 voitures et le double de spectateurs, arrivés la plupart du temps en famille ou entre amis. Coût de la soirée ? 5 euros la place achetée sur internet. Seule étape délicate, il faut garer les spectateurs ! "Il faut juste arriver à faire rentrer toutes les voitures à leur place, c'est un peu compliqué", confirme Stéphane Benier, le directeur technique du drive-in au 20 h de TF1.

L'objectif c'était de faire revenir les gens au cinéma après une longue période de jeûne cinématographique.- Philippe Dejust, directeur de Cap-Ciné à Blois

Et que serait une séance de cinéma sans pop-corn ? Ici rien n'est laissé au hasard, c'est donc un food-truck qui fait office de bar. Une façon originale de renouer avec le 7ème art après trois mois de confinement. Abrités dans leur voiture, les spectateurs sont aux premières loges pour savourer leur film. Côté son, il faut se brancher sur l'auto-radio.

Le département du Loir-et-Cher est à l'origine de cette initiative, et c'est un gérant de cinéma qui fournit les films, une façon de relancer son activité avant l'heure et de faire travailler ses équipes. "L'objectif c'était de faire revenir les gens au cinéma après une longue période de jeûne cinématographique", indique Philippe Dejust, le directeur de Cap-Ciné à Blois. "Le drive-in s'est tout de suite imposé puisque ça se passe à l'extérieur où la distanciation sociale est facile. Dans cette période de sinistrose, je trouve que c'était une bonne idée", poursuit-il. 

Toute l'info sur

Les défis du déconfinement

Transports, rassemblements... : quelles sont les mesures de restriction toujours en vigueur ?Retour à l'école obligatoire : en quoi consiste le "protocole sanitaire assoupli" ?

Jusqu'au 1er août, 47 classiques ou nouveautés, seront projetés sur cet aérodrome. En revanche, le Drive-In Festival, qui voulait transformer plusieurs villes de France en cinéma à ciel ouvert, a lui décidé de s'arrêter après une seule expérience, à Bordeaux, en raison de la réouverture prochaine des salles.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent