75 ans du Débarquement : cérémonies, hommage... le programme des commémorations

Population

Toute L'info sur

75 ans du D-DAY

HISTOIRE - La France s'apprête à commémorer le 75e anniversaire du débarquement allié, le 6 juin en Normandie, où de nombreux chefs d’Etat du monde entier, dont Donald Trump, sont attendus.

De nombreux chefs d’Etat aux côtés de vétérans bientôt centenaires : la France commémore cette semaine le 75e anniversaire du débarquement allié en Normandie. Avec, en point d’orgue,la cérémonie internationale le 6 juin à 18h à Courseulles-sur-mer, dans le Calvados.


Voici le programme : 

Cérémonie franco-britannique avec Theresa May

Le 6 juin à 8h30 le président de la République et la Première ministre britannique Theresa May - qui démissionnera le lendemain - seront à Ver-sur-mer (Calvados) pour assister à la pose de la première pierre d'un mémorial britannique, dans lequel Londres a investi 23 millions d'euros, selon le maire de la commune. Une "cérémonie simple avec peu de monde mais beaucoup d'émotion", selon Geneviève Darrieussecq. 

Avec Trump au cimetière américain

Arrivé en hélicoptère, Emmanuel Macron est ensuite attendu par le président Trump au cimetière américain de Colleville-sur-mer (Calvados) pour la cérémonie franco-américaine prévue vers 11h  avant une rencontre bilatérale à Caen. Cet entretien en tête-à-tête est prévu à 13h30. 


Le Premier ministre devrait recevoir en parallèle les autres chefs d’Etat à Bayeux ou à Caen. Entre 10.000 et 12.000 personnes sont attendues au cimetière américain. En 2014, pour le 70e anniversaire, 8000 personnes avaient assisté à la cérémonie internationale présidée par François Hollande et 8000 à la cérémonie franco-américaine.

Le commando Kieffer

Emmanuel Macron présidera ensuite à 16h30 une cérémonie française à Colleville-Montgoméry (Calvados). "Nous souhaitons honorer les vétérans français, le commando Kieffer en particulier mais également les résistants locaux et tous ceux qui ont participé ou subi la bataille de Normandie", a indiqué la Secrétaire d'État auprès de la ministre des Armées, Geneviève Darrieussecq, faisant allusion aux civils victimes des bombardements alliés.


"Ce 75e anniversaire revêt une importance particulière parce que nos vétérans, ceux qui sont encore là, sont vraiment très âgés. Nous avons besoin de les honorer cette année particulièrement", avait-elle précisé le mois dernier. Le tout dans une ambiance plus surveillée. Le dispositif de sécurité sera ainsi supérieur à celui du 70e anniversaire.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter