À Paris, 13 vélos sont-ils "volés chaque jour en tout impunité" ?

Il est difficile d'évaluer avec précision le nombre de vols commis à Paris.
Population

À LA LOUPE – Rachida Dati a déploré qu'à Paris, soient volés chaque jour 13 vélos , soit environ 4600 par an. Le tout explique-t-elle, "en toute impunité". LCI a vérifié.

Repartie en campagne à l'approche du 2e tour des élections municipales, Rachida Dati plaide toujours pour la création d'une police municipale à Paris. Celle-ci permettrait notamment, si l'on en croit la candidate, de lutter contre les vols de vélos dans la capitale. On en déplore 13 "chaque jour", et ce en "toute impunité", indique-t-elle. Des incivilités auxquelles elle entend mettre fin.

13 par jour, 4.610 en 2018

Le chiffre avancé par Rachida Dati est-il juste ? Oui, en tout cas pour l'année 2018. L'élue LR se base ainsi sur des éléments fournis par la préfecture de police de Paris, qui s'est appuyée sur les plaintes déposées pour établir des statistiques. Consciente du problème, qui constitue un frein majeur au développement du vélo, la municipalité avait d'ailleurs souhaité mettre en place des boxes sécurisés.

Lire aussi

Ce chiffre est-il pour autant représentatif ? Pas forcément : de nombreuses victimes d'un vol de vélo ne font en effet pas la démarche d'aller porter plainte. "Quand on se fait voler un vélo à 200 euros, on n'a pas forcément envie d'aller passer une demi-journée au commissariat", estime Jean-Sébastien Catier, président de l'association Paris en selle. Il faut par ailleurs noter que les vols de vélos sont très rarement couverts par les assurances, et que peu nombreux sont les particuliers à souscrire un contrat spécifique pour leur bicyclette.

Dans une ville comme Paris, où de nombreux opérateurs proposent des vélos en libre-service, une part non négligeable des usagers ne dispose pas d'un vélo personnel. En cas de vol, les utilisateurs de Vélib ne vont pas se rendre dans un commissariat, pas plus que les clients utilisant les vélos rouges siglés Uber. 

Mieux anticiper les vols

À l'échelle nationale, on dénombrait en 2018 par moins de 318.000 vols de vélos, selon des données récoltées par l'Insee dans le cadre de son enquête "cadre de vie et sécurité". Celle-ci nous apprend également que 20% seulement des victimes portent plainte, ce qui rapporté à Paris laisse supposer que le nombre de vols serait 5 fois supérieur, et donc supérieur à 20.000 vols par an.

Autre élément intéressant : 7% des victimes retrouvent leur vélo après qu'il a été volé. Dans l'immense majorité des cas, l'auteur du larcin n'a pas pu être identifié. Si la mise en place d'une police municipale est envisagée par Rachida Dati comme une solution à cette situation, les associations qui représentent les cyclistes invitent à considérer des aspects souvent négligés. 

La Fédération des usagers de la bicyclette, la Fub, souligne en effet que chaque année, "pas moins de 100.000 vélos sont retrouvés, le plus souvent sans que l'on puisse mettre la main sur leur propriétaire". Contrairement aux véhicules motorisés, les vélos ne disposent en effet pas d'une immatriculation, ce qui complique les recherches. De plus en plus de cyclistes ont toutefois le réflexe de faire réaliser un marquage officiel, permettant ainsi de les recenser dans le fichier national Bicycode. "En 2021, ce marquage deviendra obligatoire pour les vendeurs et les réparateurs", se réjouit la Fub, qui espère ainsi que de nombreux usagers retrouveront leur vélo en cas de vol.

En résumé, le chiffre utilisé par Rachida Dati s'appuie sur des données officielles, fournies par la préfecture de police de Paris. Il faut toutefois le nuancer en raison du nombre très important de vol non déclarés, ainsi que de l'usage de vélos en libre-service, qui conduisent des milliers de cyclistes à ne pas utiliser de bicyclette personnelle. Si l'on en croit les données de l'Insee, il est très probable que le nombre de vols de vélos chaque année à Paris soit supérieur à 20.000, sans pour autant qu'une évaluation exacte ne soit possible.  

Toute l'info sur

À la loupe

Vous souhaitez réagir à cet article, nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse alaloupe@tf1.fr

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent