La France importe-t-elle beaucoup de soja génétiquement modifié ?

Population

Toute L'info sur

À la loupe

À LA LOUPE – Les terribles incendies dont fût victime l'Amazonie ont permis de mettre la lumière sur l'expansion agricole au Brésil. De nouvelles terres agricoles conquises notamment au profit du soja, génétiquement modifié (OGM) à plus de 90%. Mais quelle quantité de soja génétiquement modifié la France importe-t-elle ?

Dans un précédent article, nous évoquions l'importance de la culture du soja dans la déforestation de l'Amazonie. En 2018, le Brésil est en effet devenu le premier exportateur mondial de cette céréale devançant les Etats-Unis. Si 80% du soja brésilien est à destination de la Chine, la France n'est pas en reste, le Brésil étant notre principal fournisseur. 

Voir aussi

Suite à cet article où nous évoquions également l'importance des OGM au sein de la production brésilienne de soja, un lecteur nous a posé une question via l'adresse email alaloupe@tf1.fr : "Quelle est la part de soja OGM importé en France ?", s'interroge Yves. Dès la rédaction de l'article publié le 27 août, nous nous étions intéressés à la question sans que nos divers interlocuteurs puissent précisément nous répondre. À La Loupe a poursuivi ses investigations. 

Qui fournit du soja à la France ?

Le soja, principalement utilisé pour l'alimentation animale, se présente sous deux formes : les graines et le tourteau - résidus solides issus de l'extraction de l'huile des graines de soja. D'après les informations transmises à LCI par le ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation, la France a importé 2,9 millions de tonnes de tourteaux en 2018, ce qui représente environ 10% des protéines végétales consommées par le secteur de l'élevage. Sans surprise, le Brésil est notre principal fournisseur : 1,7 million de tonnes de tourteaux en 2018, soit près de 60 % des volumes importés. 

La France a également importé environ 700.000 tonnes de graines de soja en 2018, dont 330.000 tonnes en provenance du Brésil, nous précise le ministère. Les deux autres fournisseurs du marché français en graines de soja sont les États-Unis avec 250.000 tonnes, suivis du Canada. A eux seuls, ces trois pays fournissent 90% des graines de soja importées par la France en 2018. D'ailleurs, une grande partie de ces 700.000 tonnes de graines importées sont finalement transformées en tourteaux. 

85% de soja importé en France est OGM

Mais quelle est la part de soja génétiquement modifié finalement importée dans notre pays ? Nous avons posé la question au ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation. "Aux États-Unis comme en Amérique du Sud, plus de 90 % des surfaces cultivées en soja sont OGM". Ainsi, faut-il en déduire que 90% du soja importé de ces trois pays est OGM ? 

Pour en avoir le cœur net, nous avons interrogé les professionnels du secteur de l'élevage et de l'alimentation animale. La réponse est finalement venue de Terres Univia, une organisation qui réunit les principales associations et fédérations professionnelles concernées par la production, la commercialisation, la transformation et l’utilisation des oléagineux et des plantes riches en protéines, tel que le soja. 

D'après Terres Univia, la France importe 85% de soja OGM pour 15% de non-OGM. "En revanche, précise l'organisation, nous n’avons pas d’information sur la part précise importée du soja OGM provenant des Etats-Unis ou d’Amérique du Sud car les provenances du soja sont variées." 

Les Français mangent-ils du bœuf nourris aux OGM ?

Inutile de chercher cette information sur l'étiquette de votre steak : l'alimentation de l'animal n'est pas mentionnée. Alors comment savoir si - par exemple - le bœuf que vous mangez a été nourri avec du soja OGM ? Nous avons posé la question à Interbev - l'association nationale interprofessionnelle du bétail et des viandes - qui souhaite rassurer les consommateurs français. "Le soja ne représente en moyenne que 2,5% de la ration moyenne des bovins français et seulement 0,8% pour les seuls bovins viande. Ainsi, les ruminants destinés à la viande sont moins concernés par l’utilisation de soja importés." 

Interbev nous précise également que pour les bovins, "l’alimentation est essentiellement portée sur l’herbe (80%) dont les deux-tiers proviennent d’herbe pâturée et 92% des aliments sont produits sur l’exploitation." 

Vous souhaitez réagir à cet article, nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse alaloupe@tf1.fr 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter