VIDÉO - La première "messe-drive" de France organisée à Châlons-en-Champagne

L'évêque de Châlons-en-Champagne a organisé ce dimanche un office un peu particulier. Il s'agit d'une messe en drive-in pour célébrer l'eucharistie tout en respectant les mesures sanitaires.
Population

CORONAVIRUS - L'évêque de Châlons-en-Champagne (Marne) a trouvé la parade pour réunir ses fidèles malgré les restrictions sanitaires : il a organisé une messe en voiture. Une grande première en France.

"Cette messe en voiture, c'est plus qu'un dépannage. C'est une vraie messe. C'est une victoire de la vie", s'enthousiasme Mgr Touvet, évêque de Châlons-en-Champagne, à l'origine de l'initiative. Privés de célébrations à l'intérieur des églises depuis le début du confinement, les fidèles ont pu participer ce dimanche matin à l'office depuis leurs véhicules garés sur le parking du hall des expositions de la ville. L'Eglise catholique poursuit son adaptation : en avril, un prêtre de Limoge proposait, lui, des confession en drive. 

Croyants au volant

Mgr François Touvet avait donné rendez-vous à 10h30 ce dimanche aux fidèles chalonnais pour ce qui semble être la première messe-drive de France. Plus de 500 fidèles confinés dans quelque 200 voitures ont répondu présent à l'appel de leur évêque. Garés les uns derrière les autres, les croyants ont pu suivre l'homélie depuis leur véhicule, Mgr Touvet célébrant la messe depuis son autel de campagne installé dans une remorque de camion. La radio RCF Coeur de Champagne a assuré la retransmission en direct.

L'impatience était de mise chez les catholiques qui n'avaient pas pu se réunir pour les célébrations de Pâques, moment le plus important dans le calendrier chrétien et marquant la résurrection de Jésus. "C’est une joie. Enfin on se retrouve", confie une fidèle aux caméras de TF1 dans le reportage en tête de cet article.

Anecdote amusante. Les automobilistes étaient invités à allumer leurs feux de détresse au moment de la confession. Dans son homélie, Mgr Touvet a rendu hommage au "dévouement des soignants" dans la lutte contre le coronavirus. 

Les gestes barrières respectés

Toute l'info sur

Les grands défis du déconfinement

Suivez les dernières informations sur le déconfinementRestaurants, déplacements, transports... Tout ce qui change (ou pas) ce mardi

Le protocole s'est quelque peu adapté aux nouvelles règles sanitaires. Lors de la communion, ce sont des prêtres masqués qui ont délivré l'hostie aux fidèles à travers les vitres baissées des véhicules, le "corps du Christ" étant déposé sur des mains préalablement nettoyées au gel hydroalcoolique. Enfin, pour éviter que ce rassemblement ne favorise la propagation du Covid-19, le diocèse avait spécifiquement demandé à ce que les passagers de chaque voiture habitent le même foyer et qu'il n'y ait pas plus de quatre personnes à bord.

Tout au long de cette cérémonie d'environ une heure, les distances ont été préservées entre les prêtres et diacres, et tout le monde est resté dans son véhicule. De quoi rassurer les autorités sanitaires qui observaient de près ce rassemblement au cœur de la Marne, département toujours classé  rouge. Mgr Touvet compte bien réitérer l'expérience dimanche prochain, dans l'attente cette fois d'une bénédiction de la préfecture.  

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent