Accident mortel d'un jeune à Villiers-le-Bel : une information judiciaire ouverte pour homicide involontaire

Population

JUSTICE - Quatre jour après le décès d'un jeune homme de 23 ans à moto à proximité d'une opération de police, le parquet a annoncé jeudi l'ouverture d'une information judiciaire contre X pour homicide involontaire. Lundi, un millier de personnes a défilé pour réclamer "la vérité" sur les circonstances du drame. La famille a déposé plainte contre X. Son avocat demande la saisie de l'IGPN.

Le parquet de Pontoise a annoncé jeudi l'ouverture d'une information judiciaire contre X pour homicide involontaire, quatre jours après l'accident qui coûté la vie à un jeune homme de 23 ans circulant à moto à Villiers-le-Bel (Val d'Oise). 

Les faits se sont produits dimanche, vers 17 heures, dans le quartier de la Cerisaie. Selon les premiers témoignages, Ibrahima serait passé à proximité de policiers qui avaient immobilisé une voiture à un carrefour après des "infractions routières". "Un des fonctionnaires de police, par le geste et par la voix, lui aurait fait signer de ralentir", a indiqué lundi le procureur Eric Corbaux dans un communiqué. "Dans les circonstances que l'enquête devra déterminer, la moto et son conducteur chutaient, ce dernier percutait le poteau métallique d'un lampadaire." Malgré des "manœuvres de réanimation" des policiers, le jeune homme n'a pas survécu. 

Lire aussi

Interrogations sur l'accident

La famille de la victime a déposé plainte contre X pour homicide volontaire, lundi, contestant la version donnée par la police. Selon l'avocat de la famille, Me Yassine Bouzrou, "des témoins qui ont assisté à toute la scène ont indiqué qu'un véhicule de police a pu être responsable de la chute mortelle". 

"L'ouverture d'une information judiciaire permet aux proches de la victime qui se constitueront partie civile d'avoir accès aux pièces de la procédure", a indiqué jeudi le procureur dans un communiqué. L'enquête, désormais diligentée par un juge d'instruction, doit permettre de faire la lumière sur "les circonstances entourant la chute" du jeune homme. Jeudi, l'avocat de la famille a indiqué sur France Info qu'il allait demander la saisine de l'IGPN, la police des polices, assurant que "des témoins font état d'un rôle actif d'un fourgon de police qui aurait percuté la moto". 

Lundi, un millier de personnes se sont rassemblées à Villiers-le-Bel pour réclamer "la vérité" sur les circonstances de la mort d'Ibrahima. Cette commune a été marquée en 2007 par la mort de deux adolescents dans la collision entre leur moto et une voiture de police. Le drame avait à l'époque donné lieu à des émeutes et à de violents affrontements avec les forces de l'ordre.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter