Des policiers ont-ils manifesté pour dénoncer "les violences de l'Etat" ?

Des policiers ont-ils manifesté pour dénoncer "les violences de l'Etat" ?
Population

Toute L'info sur

À la loupe

À LA LOUPE - Alors que des manifestations sont organisées tout le week-end pour rendre hommage à Steve Maia Caniço et dénoncer les violences policières, une photo de policiers dénonçant "les violences de l'Etat" circulent sur les réseaux sociaux. Les deux fonctionnaires sont salués par une partie des internautes. Sauf que le cliché n'a pas été pris ce samedi 3 août : il date de juin 2016, en pleine contestation contre la loi Travail.

De nombreux hommages à Steve sont organisés dans toute la France ce samedi 3 et dimanche 4 août. Le jeune homme de 24 ans avait disparu dans la nuit du 21 au 22 juin lors de la Fête de la musique. Il assistait à un concert en bord de Loire, où les forces de police sont intervenues. Son corps a été repêché ce lundi.

Des manifestants ont ainsi battu le pavé à Nantes mais aussi à Toulouse, Caen, Le Havre, Montpellier et Paris. D'autres manifestations sont prévues ce dimanche à Tours et Rouen. Dans de nombreux cas, l'initiative a été lancée par des Gilets jaunes. Au-delà du recueillement, les manifestants souhaitent dénoncer les violences policières. Sur Facebook, la page créée pour l'événement à Toulouse s'intitulait ainsi : "Après Steve, à qui le tour ?" "Forces de l'ordre, pour notre sécurité, veuillez quitter le périmètre", pouvait-on lire sur une pancarte à Nantes. 

Voir aussi

Alors forcément, lorsqu'un internaute a posté sur la page Facebook "Gilets jaunes" la photo de deux manifestants arborant une pancarte autour du cou : "Je suis policier et contre les violences de l'Etat", de nombreux Gilets jaunes ont applaudi l'initiative. La date du post laisse à croire que le cliché a été pris ce samedi.

En réalité, une recherche d'image inversée nous montre qu'on la retrouve déjà sur Twitter le 29 juillet. Elle apparaît également dans un post de blog sur les violences policières datant de mai 2016. Mais dans quel contexte a-t-elle été prise ?

Si l'on regarde en bas à gauche, on voit la signataire de la photographe : Françoise Larouge. Cette photographe couvre régulièrement les conflits sociaux et les différentes manifestations comme nous le dévoile sa page Facebook. En fouillant dans ses photos postées sur le réseau en 2016, apparaît rapidement le cliché des deux policiers. Il date du 15 juin 2016, c'est-à-dire durant les manifestations contre la Loi Travail défendue par la ministre Myriam El Khomri.

Un article de Reporterre nous le confirme. Ce reportage réalisé à Paris le 15 juin 2016 retrace l'une des manifestations d'alors : "Au cœur de la foule, un petit groupe d’une vingtaine de manifestants attire l’attention", peut-on y lire. "Autour de leur cou, des pancartes indiquent : 'Je suis policier, contre la loi travail et les violences d’État.' Drapeau de son syndicat en main, Alexandre Langlois, secrétaire de la CGT-Police, se dirige vers un CRS qui, impassible, reçoit un tract. 'Nous souhaitons que ce gouvernement ne puisse plus se servir de la police pour prendre les coups à sa place et qu’il arrête de ternir l’image des fonctionnaires qui sont du côté de la population'."

Sur les photos qui illustrent l'article, on retrouve les deux policiers et leurs pancartes. A l'époque des policiers, membre du syndicat CGT Police, s'étaient alliés avec des participants des Nuits Debout. "La sortie de crise passe par un rapprochement entre civils et policiers", estimait alors une manifestante, membre de Nuit Debout Brissac (Hérault). Un souhait qu'aurait pu formuler de nombreux manifestants ce week-end, trois ans plus tard.

Vous souhaitez réagir à cet article, nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse alaloupe@tf1.fr 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter