Italien resté coincé avec sa sœur morte du coronavirus : quatre questions sur son SOS déchirant

Italien resté coincé avec sa sœur morte du coronavirus : quatre questions sur son SOS déchirant

À LA LOUPE – Son message déchirant a fait le tour des réseaux sociaux. Lucas Franzese explique, dans une vidéo postée sur son compte Facebook, que lui et sa famille sont restés confinés plus de 24 heures avec la dépouille de sa sœur décédée et porteuse du coronavirus.

La vidéo dans laquelle il raconte l'histoire de sa sœur décédée après avoir contracté le coronavirus a fait le tour des réseaux sociaux et des médias. Elle a été partagée plus de 120.000 fois en l'espace de quelques heures, alors que le président du Conseil italien, Giuseppe Conte, annonçait le confinement total du pays, où plus de 600 personnes ont été emportées par le nouveau virus. 

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières infos sur l'épidémieA quel stade en est l'épidémie, département par département ?

D'après le témoignage de Luca Franzese, lui et sa famille sont restés coincés dans leur domicile auprès du corps de sa sœur décédée et porteuse du coronavirus. Nous avons remonté le fil de cette vidéo et vous apportons des nouvelles de la famille. 

Lire aussi

D'où provient la vidéo ?

La vidéo a été postée le dimanche 8 mars sur le compte Facebook de Luca Franzese, un coach sportif et adepte de sports de combat vivant à Naples. Il est connu dans la ville pour avoir participé à plusieurs épisodes des saisons 3 et 4 de la série italienne Gomorra

Le 8 mars à 19h50, Luca Franzese se filme à l'intérieur de son domicile. En état de désolation complète, il explique être confiné depuis 24 heures avec sa famille et le corps de sa sœur, Teresa, décédée la veille. Celle-ci présentait les symptômes du coronavirus. "Ma sœur décédée est ici avec moi et personne ne nous aide. (...) J’ai fait cette vidéo sur Facebook parce que je ne savais vraiment plus quoi faire. J’étais totalement désespéré et affolé", explique-t-il, très ému, avant de conclure :"L’Italie nous a abandonnés." 

Lire aussi

Que sait-on sur les circonstances du décès ?

Lucas Franzese réalise son témoignage vidéo à l'intérieur même de la chambre où repose Teresa. Cette femme de 47 ans, souffrant d’épilepsie, est décédée le 7 mars au domicile familial, place Carlos III à Naples. "Ma sœur s'est sentie mal hier après-midi et n'a jamais repris conscience, détaille-t-il dans la vidéo. J'ai commencé à pratiquer un massage cardiaque et nous avons appelé le 118 [le numéro d'urgence en Italie, ndlr]. Elle avait une grippe avec des symptômes comparables au coronavirus avant sa mort et nous avons insisté pour faire un test." 

Sauf que les Franzese resteront sans nouvelles des services de secours ou des autorités sanitaires. Une attente interminable pour Luca qui, à bout, décide de partager son témoignage. "Tous les numéros gratuits sont bloqués, si je n'ai pas de réponse pour ce soir, je déclencherai une guerre médiatique. Je demande à tous mes amis Facebook de m'aider. Ces salauds nous ont abandonnés à nous-mêmes ! Partagez s'il vous plaît !" 

D'après l'enquête réalisée par Open Online, un média italien de fact checking, les Franzese ont pu contacter une agence funéraire napolitaine pour s'occuper du corps de Teresa. Concernant les circonstances de sa mort, cette dernière aurait souffert "d'épisodes épileptiques importants" le jour de son décès. 

Lire aussi

Quelle est la situation depuis ?

Un test du coronavirus sera finalement réalisé sur la dépouille. Teresa Franzese était bien porteuse du virus Covid-19. Toute la famille est placée depuis en quarantaine et craint d'être malade. Luca avait pratiqué un bouche-à-bouche sur sa sœur. 

Dans une nouvelle vidéo, partagée le lundi 9 mars sur le compte Facebook de Francesco Emilio Borrelli, un élu du conseil régional, on aperçoit Luca filmer l'intervention de plusieurs personnes revêtues de combinaisons étanches scellant le cercueil de Teresa avant de l'emporter. 

Le lendemain, le mardi 10 mars, Francesco Emilio Borrelli filme en direct la famille en deuil. Du haut de leur balcon - en raison de leur quarantaine -, Luca Franzese et son père expliquent qu'ils sont soutenus par les habitants du quartier mais que le moment est douloureux. 

Enfin, dans une nouvelle vidéo réalisée ce mercredi 11 mars, Lucas Franzese annonce que trois membres de sa famille sont atteints du coronavirus et que les draps de sa sœur - qu'il soupçonne d'être contaminés - attendent d'être évacués à l'intérieur de sacs-poubelle placés sur le balcon. "Le cauchemar continue", conclut le napolitain. 

Lire aussi

Les dispositions auraient-elles été les mêmes en France ?

En France, le Haut Conseil de la santé publique a émis des recommandations pour la prise en charge des patients décédés infectés par le coronavirus. D'après celles-ci, "tout corps de défunt est potentiellement contaminant et les précautions standard doivent être appliquées lors de la manipulation." 

Le communiqué précise que les corps devront être enveloppés dans "une housse mortuaire étanche hermétiquement close". Le personnel funéraire ne pourra pas pratiquer d’actes de thanatopraxie et la fermeture définitive du cercueil devra avoir lieu "sans délai". Pas de veillée funéraire donc. Ces procédures sont similaires dans le cas de patients décédés de pathologie infectieuse. 

Vous souhaitez réagir à cet article, nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse alaloupe@tf1.fr

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : le variant britannique majoritaire en France avec près de 60% des infections

Covid-19 : le Pas-de-Calais confiné pour 4 week-ends, mesures renforcées dans 22 autres départements

Accident de scooter et violences urbaines à Lyon : une enquête confiée à l'IGPN

Affaire des "écoutes" : après Nicolas Sarkozy, le Parquet national financier fait appel de la décision

Vaccination : les pharmaciens entrent dans la danse, mais dans quelles conditions ?

Lire et commenter