Bientôt une interdiction totale de l'alcool au volant ? Didier Guillaume y est favorable

Bientôt une interdiction totale de l'alcool au volant ? Didier Guillaume y est favorable
Population

SÉCURITÉ ROUTIÈRE - L’alcool va-t-il finir par être totalement interdit au volant ? Le ministre de l’Agriculture Didier Guillaume en tout cas ne serait pas contre une telle mesure.

Boire ou conduire, il faut choisir, et ce n’est pas Didier Guillaume qui dira le contraire. Invité dimanche 17 novembre du Grand Jury RTL-Le Figaro-TF1/LCI, le ministre de l’Agriculture s’est dit favorable à l’idée d’abaisser le seuil autorisé d’alcoolémie au volant à zéro gramme. Cela reviendrait à interdire toute consommation d’alcool aux conducteurs, qui peuvent actuellement boire un verre avant de prendre le volant, tant qu’ils ne dépassent pas 0,5 gramme d’alcool par litre de sang.

"Je pense que lorsqu'on conduit, on ne doit pas boire", a déclaré Didier Guillaume. "Je pense qu'on peut faire la fête et qu'on peut boire des coups, et boire du vin français, des vins d'excellence. Je pense que c'est très bon, mais lorsqu'on boit, on ne conduit pas", a-t-il insisté.

En parallèle, le ministre a rappelé qu’il était cependant "très opposé au mois de janvier sans vin : je trouve ça aberrant, je préfère la modération toute l'année que l’interdiction et la prohibition un mois de l’année". 

Lire aussi

Ce que dit la loi

Aujourd’hui, la limite autorisée du taux d’alcool dans le sang est de 0,5g/L, ce qui équivaut à 0,25mg par litre d’air expiré. Pour les jeunes permis en revanche, le taux légal est réduit à 0,2g/L, soit zéro verre d’alcool puisque ce seuil pourrait être dépassé avec un seul verre.

En cas d’alcoolémie positive avec un taux inférieur à 0,8g/L, l’amende est de 135 euros, accompagnée d’un retrait de six points. Si le taux d’alcool dépasse 0,8g/L, l’amende peut atteindre 4500 euros, et être assortie d’une peine d’emprisonnement de deux ans maximum, avec suspension voir annulation du permis. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter