Alexandra, agricultrice dans la Bresse : "Travailler avec une coopérative laitière et une fromagerie nous apporte la sécurité"

SALON DE L'AGRICULTURE

Depuis plus de 60 ans, les producteurs de la Coopérative Laitière Bressor, tous installés à moins de 45 km de la fromagerie Bresse Bleu, travaillent dans des exploitations à taille humaine. Alexandra Girard, productrice de lait à Dompierre-sur-Veyle, témoigne de son attachement à ce partenariat.

Contact avec les bêtes, tâches administratives, traite des vaches, tracteur, comptabilité… : ne demandez pas à Alexandra Girard, 28 ans, exploitante agricole à Dompierre-sur-Veyle dans l'Ain, ce qu’elle préfère dans son métier d’éleveur : elle vous répondra "tout" !

Lorsqu’elle ouvre ses volets, le matin, la première chose qu’elle voit, c’est un pré. Un pré occupé par des vaches montbéliardes, facilement reconnaissables à leur peau blanche mouchetée de taches marron irrégulières. Elle les surveille avec "l’œil de l’éleveur", c’est-à-dire une vigilance spontanée durant les 10 heures d’une journée de travail sans imprévus. En période estivale, les bêtes dorment dehors ou à l’étable, selon leur bon vouloir. La production est vendue à la coopérative Bressor. Elle servira à la fabrication du Bresse Bleu. 

En vidéo

Paroles d’agriculteur - Alexandra : "Avancer à plusieurs c’est toujours plus facile"

Dans un troupeau, il y a des mascottes. Celles d’Alexandra s’appellent "Erelle" et "Jakarta". Elles vieilliront à la ferme. "Quand elles nous voient, elles s’approchent, elles raffolent des papouilles, des câlins", raconte-t-elle. Toutes ces bêtes, qui l’ont parfois vu passer chevauchant un quad ou une des motos sportives qu’elle affectionne, elle a appris à les connaître une par une. Elle les appelle par leur prénom. 

Voici près de 10 ans, qu’elle s’occupe de cet élevage après avoir passé un bac pro CGEA, puis un BTS ACSE. Aujourd’hui, Alexandra a deux associés. L’un est son mari et ils ont deux enfants, un garçon et une fille, le choix du roi ! 

Lorsque Alexandra a rejoint l’élevage, celui-ci vendait déjà son lait à la Coopérative Laitière Bressor. "Pour une exploitation comme la nôtre, travailler avec la coop, c’est une sécurité, la certitude que notre lait sera ramassé et payé, avant d’être valorisé en fromage de qualité", témoigne-t-elle. 

Objectif, nature : les vaches sont nourries avec du fourrage produit à la ferme, et du soja pour les apports en protéines alimentaires. A terme l’idée est de produire cette protéine qui passe par l’implantation de légumineuse sur l’exploitation, et d’atteindre l’autarcie alimentaire. "D’ici quelques mois, à la demande de la coopérative laitière, nous produirons un lait sans OGM et nous ne sommes pas fermés à une production bio", indique Alexandra.

Partez à la rencontre de Mathieu et Jean-Pierre, également producteurs de lait Bresse Bleu : leur histoire et leurs engagements à découvrir ici.

Sur le même sujet

Et aussi