Annulation de la Grande Braderie : les Lillois comprennent mais sont déçus

Annulation de la Grande Braderie : les Lillois comprennent mais sont déçus
Population

ÉPIDÉMIE - La Grande Braderie de Lille, qui devait avoir lieu le premier week-end de septembre, est annulée pour cause de coronavirus. Une immense déception pour les Lillois, compréhensifs malgré tout.

Prévue après l'été, la Braderie de Lille avait caressé l'espoir d'être maintenue. Las. Aux nombreux événements publics annulés en raison de l'épidémie, vient de s'ajouter la Grande Braderie de Lille (Nord), grande manifestation populaire, programmée cette année les 5 et 6 septembre, sur décision commune, annoncée lundi 13 juillet au soir, de la préfecture du Nord et de la maire (PS) de la ville, Martine Aubry. Une deuxième annulation en quatre ans (en 2016, elle avait déjà dû être annulée en raison de la menace terroriste après l'attentat du 14 juillet à Nice) qui, pensait-on, a dû agacer les Lillois. 

Lire aussi

Autour de la Grand'Place, les Lillois sont déçus mais compréhensifs. "Même si ça nous plaît et que c'est historique, quand on voit ce qui se passe dans le monde, tous les sacrifices qu'on doit faire au quotidien, je pense que ce n'est qu'un événement, il faut savoir y renoncer." ; "C'est triste oui, mais dans la logique des choses. Quand on voit ce qui s'est passé à Nice récemment (le 11 juillet, plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées sur la Promenade des Anglais pour un concert du DJ The Avener, ndlr), cela aurait été déraisonnable de maintenir la Braderie." ; "Ce serait prendre le risque de jouer avec la santé des gens. C'est surtout triste pour l'ambiance, et les commerçants."

J'espère qu'il y aura au moins des animations, qu'on puisse au moins s'en sortir, parce que sinon ça va être compliqué.- Laura Meunier, restauratrice lilloise

Les éditions précédentes de ce vide-grenier géant avaient en effet brassé dans les rues de Lille jusqu'à 2,5 millions de visiteurs, venus de tout l'Hexagone et de l'étranger. Un potentiel danger sanitaire, mais aussi une source de revenus non négligeable pour ceux qui avaient déjà beaucoup souffert du confinement... "Cette Braderie de Lille, c'était une sacrée poire pour la soif, pour relancer notre économie et nos trésoreries", estime Romuald Catoire, président de la Fédération lilloise du commerce, de l'artisanat et des services. "J'espère qu'il y aura des animations, qu'on puisse au moins s'en sortir, parce que sinon ça va être compliqué", enchérit Laura Meunier, restauratrice dans le centre-ville.

Toute l'info sur

Le 13h

Car tout n'est pas annulé : une "braderie des commerçants", qui devrait avoir lieu le même week-end, sur le modèle de ce qui s'était fait en 2016, est maintenue, a précisé la mairie de Lille. Les commerçants seront autorisés à pratiquer des "prix braderie", mais en gardant leur stock à l'intérieur de leur magasin. Martine Aubry affirme avoir commencé à travailler à sa mise en place en vue de l'édition 2020, en lien avec tous les représentants des commerçants, annonçant qu'elle en "détaillera les modalités prochainement"

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent