Attaque à Nice : gare aux images détournées qui circulent sur les réseaux sociaux

Des détournements d'images ont immanquablement surgi en ligne après l'attaque.

HORS CONTEXTE - Suite à l'attaque au couteau survenue à Nice et à la mort d'un homme menaçant tué par la police à Avignon, des images détournées ont surgi sur les réseaux sociaux. Des photos et vidéos qui n'ont aucun lien avec les événements survenus ce 29 octobre.

Une attaque à l'arme blanche s'est produite vers 9 heures ce 29 octobre dans la basilique Notre-Dame de l'Assomption à Nice.

Le bilan est de trois morts : deux femmes et un homme, tués à coups de couteau dans l'église. Des faits tragiques relayés et commentés massivement en ligne dans les minutes qui ont suivi, suscitant une foule de réactions. Entre les derniers flashs d'information et les hommages, des internautes ont propagé une série d'images, photos ou vidéos, présentées comme en lien avec ces attaques. Si certaines s'avèrent authentiques, d'autres sont totalement hors contexte et n'ont aucun lien avec ces événements. 

Toute l'info sur

L'info passée au crible

Lire aussi

Cette photo ne montre pas l'intérieur de la basilique niçoise

L'attaque au couteau qui s'est produite aux alentours de 9h ce jeudi à Nice a fait trois morts. La police est intervenue alors que l'assaillant se trouvait encore au sein de la basilique Notre-Dame de l'Assomption, des forces de l'ordre qui ont ouvert le feu pour parvenir à le neutraliser. Peu après que ne soient diffusées les premières informations liées à cette attaque, une photo a commencé à être relayée en ligne. Elle a été présentée à tort comme montrant l'intérieur de l'édifice religieux.

Ce cliché n'a rien à voir avec Nice puisqu'il montre en réalité des dégradations survenues le 8 novembre 2018. L’église Saint Croix,  située le long des quais de Bordeaux, avait alors été visée. "Une quarantaine de chaises ont été cassées et quelques tables et présentoirs renversés", a expliqué un curé interrogé par les médias locaux suite à ces faits.

Deux séquences présentées à tort comme l'arrestation de l'assaillant

D'autres images ont circulé, décrites de manière trompeuse comme montant l'arrestation de l'homme responsable de l'attaque à l'arme blanche dans la basilique. Sur l'une des vidéos, on peut voir des policiers de la BAC maîtriser un homme après avoir pointé leurs armes sur lui. Une intervention qui se situe devant une brasserie, et qui n'a une fois encore pas de lien avec les événements survenus à Nice. 

Les enseignes permettent en effet de retracer l'origine de la vidéo, et d'identifier des faits qui se sont en réalité produits... à Grenoble. En octobre dernier, France Bleu relatait le fait qu'une vidéo, "tournée par des témoins", faisait "le buzz sur internet". La scène montait ainsi "l'arrestation [...] devant la gare de Grenoble d'un jeune homme de 19 ans, armé de deux couteaux à grande lame". 

Cette vidéo n'est pas la seule à avoir ressurgi sur les réseaux sociaux. Une autre a été présentée à tort comme tournée à Nice et montrant l'arrestation. Relayée notamment par l'un des cadres du Rassemblement National Jean Messiha (qui a depuis supprimé son message), elle est prise depuis un bâtiment en hauteur. Les images montrent un policier interpeller de manière musclée une femme avant d'être épaulé par un collègue. Une scène qui s'est bien déroulée à Nice, mais "le 12 août 2020", souligne 20 Minutes. Les faits se sont déroulés "place Saetone, dans le quartier de la basilique Notre-Dame, lieu de l’attaque de ce jeudi".

La femme maîtrisée par les forces de l'ordre, âgée d’une cinquantaine d’années avait selon les articles parus à l'époque tiré en l’air devant un commissariat, avant de mettre en joue deux policiers municipaux. Il faut noter que ces deux séquences vidéos, ont été relayées y compris à l'étranger. Libération a ainsi constaté qu'un média turc les a associé de manière trompeuse à l'attaque survenue ce 29 octobre à Nice. 

Dans un contexte de tension et de violences, il est courant de voir des images détournées de leur contexte. Les événements tragiques survenus à Nice n'ont pas fait exception, plusieurs témoignages de faits divers passés ayant été présentés comme liés à l'attaque qui a coûté la vie à trois personnes du côté de Nice. 

Vous souhaitez réagir à cet article, nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Allemagne : une voiture percute des passants dans une zone piétonne, cinq morts et plusieurs blessés

Roumanie : un mystérieux monolithe métallique découvert, semblable à celui trouvé dans l'Utah

EN DIRECT - Covid-19 : Le Maire demande le gel des primes d'assurance pour les restaurateurs

EXCLUSIF - "J'ai vu la mort arriver" : Romain Grosjean raconte son effroyable accident

EN DIRECT - Vendée Globe : Escoffier possiblement récupéré par une frégate le 7 décembre

Lire et commenter