Amazon France a "décidé de reporter la date du Black Friday", annonce son patron sur TF1

Amazon France a "décidé de reporter la date du Black Friday", annonce son patron sur TF1

SOLDES POSITIFS - Alors que les enseignes de la grande distribution ont accepté de repousser d'une semaine les promotions du Black Friday, Amazon France choisit de s'aligner. Son patron est venu s'en expliquer au 20H de TF1.

Amazon ne fera donc pas cavalier seul. Après quelques heures de silence, l'entreprise le confirme : comme toutes les autres enseignes de la grande distribution, le géant du commerce en ligne va repousser d'une semaine les promotions prévues du Black Friday, une première.

C'est ce qu'est venu expliquer au 20H de TF1 Frédéric Duval, le directeur général de l'entreprise en France. "Aujourd'hui, comme d'autres distributeurs en France, en  écoutant les recommandations du gouvernement, nous avons décidé de reporter la date du Black Friday (...) et donc cette année, le Black Friday aura lieu le 4 décembre." 

Toute l'info sur

Coronavirus : l'impact économique de la pandémie

Ne pas briser l'union sacrée

L'enjeu de communication était de taille : briser la soudaine union sacrée du commerce de détail en France aurait renforcé dans l'opinion l'image d'un Amazon géant, américain avant d'être français, et sourd aux problèmes du pays qui l'accueille. Une position intenable. C'est probablement avec cette équation à l'esprit qu'Amazon a pris sa décision, et est venu la défendre. Depuis de nombreuses années, Amazon en France se présente comme une entreprise d'abord locale, ancrée dans ses implantations, et dans le commerce des marques et des détaillants français. 

Lire aussi

"Le 4 décembre, nous servirons l'ensemble des Français partout sur le territoire et nous serons aussi un support à l'ensemble des milliers de TPE et PME qui vendent par notre intermédiaire", plaide Fredéric Duval. Amazon le rappelle très régulièrement, mais ce n'est pas qu'un élément de langage de sa communication : de fait, près de la moitié du chiffre d'affaires de l'entreprise en France provient des ventes de producteurs et détaillants indépendants qui utilisent sa plateforme.

En vidéo

Vrai-Faux : Amazon est-il trop puissant ?

Il est toutefois une question à laquelle le patron d'Amazon France ne répond pas, ou juste de manière oblique. Comme nous l'évoquions récemment, si la version française du site a mis les pubs sur le Black Friday en sourdine, et s'apprête donc à remettre d'une semaine le lancement des promotions, cette prévenance n'a pas d'effets sur les autres sites d'Amazon dans le monde. Comme nous l'expliquions il y a quelques jours, le Black Friday aura bien lieu à la date originale du 27 novembre sur les sites d'Amazon en Belgique, en Allemagne, Espagne, Grande-Bretagne et ailleurs, des sites qui savent livrer la France. Et rien n'empêche un internaute français d'aller y faire ses emplettes sans attendre le 4 décembre, même si les avantages des comptes Amazon Prime ouverts chez nous n'y ont pas cours.

À Gilles Bouleau qui lui pose la question, le patron d'Amazon France botte en touche. "Vous savez, moi ce que je veux en tant que site d'Amazon en France c'est être en support de l'ensemble des commerces et des consommateurs français, et je leur offrirai le 4 décembre un Black Friday qui leur permettra de faire des millions d'euros d'économies." La France a réussi à faire repousser à l'amiable un rendez-vous commercial que le législateur aurait été bien en peine d'interdire. Difficile d'exiger la même chose de toute l'Europe.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Loi "sécurité globale" : 133.000 manifestants en France selon l'intérieur, 500.000 selon les organisateurs

93 médicaments commercialisés en France seraient dangereux, selon la revue Prescrire

Combien de convives autour de la table pour Noël et le jour de l'An ?

Covid-19 : premier décès d'un volontaire aux tests pour un vaccin

Nombre de convives, aération... quels conseils pour passer des bonnes fêtes de fin d'année ?

Lire et commenter