"C'est une euthanasie !" : les habitants de Fessenheim en colère après la fermeture de la centrale

"C'est une euthanasie !" : les habitants de Fessenheim en colère après la fermeture de la centrale

DÉBRANCHÉE – L'arrêt définitif de la doyenne des centrales nucléaires françaises sera lourdement préjudiciable pour l'économie locale. Une équipe de TF1 est partie à la rencontre des habitants et des commerçants de la commune, qui ne cachent pas leur amertume.

La fin d’une histoire et pour toute une commune, une nouvelle page à écrire avec beaucoup d’inconnus. Officiellement, depuis la nuit de lundi à mardi, la plus vieille centrale nucléaire française est à l’arrêt. Un crève-cœur pour les habitants de Fessenheim. "C’est horrible, c’est une euthanasie !", se désole une habitante interrogée par TF1 ce mardi matin. "Il y a un mélange de déception, de trahison", déplore un autre riverain.


Ce 30 juin, pour la première fois depuis 43 ans, le compteur de production d’électricité était donc à zéro. et dèès cet été, une partie des 750 agents de la centrale nucléaire de Fesseiheim aura quitté la commune. Un départ forcé qui ne laisse personne insensible dans le village. "Je pense à tous ces gens qui ont travaillé depuis des années à la centrale dont l’avenir est aujourd’hui incertain", témoigne encore un habitant. De leur côté, les petits commerces se préparent à une baisse d’activité. "A court terme, je vais perdre 20% de mon chiffre d’affaires", affirme Michel Grenacker, boulanger-pâtissier. Il envisage aujourd'hui de se séparer d’une partie de son personnel.

Toute l'info sur

Le 13H

Lire aussi

Depuis presque cinquante ans, le secteur a bénéficié des retombées économiques, de l'emploi, des retombées fiscales de la centrale nucléaire. Avec sa fermeture, ce sont près de 2.000 emplois directs et indirects qui sont menacés.

Le démantèlement du complexe devrait prendre en principe une vingtaine d’années. Quant à la question de l’avenir du site, il reste encore flou. Pour l'heure, aucun projet de reconversion n'a encore été décidé.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

VIDÉO - Covid-19 : le relâchement des gestes barrière fait des ravages au Royaume-Uni

Covid-19 : "103%" de vaccinés à Paris, la preuve d'un "trucage" des chiffres ?

Biélorussie : l’ambassadeur de France forcé de quitter le pays

Refoulés à cause d'un faux pass sanitaire, ils tirent sur une discothèque et blessent un client

Covid-19 : que contient le projet de loi sur la prolongation du pass sanitaire, débattu à l'Assemblée mardi ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.