Cagnotte pour les forces de l'ordre : une "belle surprise" pour son créateur, Renaud Muselier

Population

CAGNOTTE - Plus d'un million d'euros recueillis via la cagnotte en ligne pour les forces de l'ordre blessées lors des manifestations des Gilets jaunes, ont été remis ce jeudi matin, à Paris, en présence du ministre de l'Intérieur.

Elle avait été lancée en réaction à celle créée en soutien à l'ex-boxeur Christophe Dettinger, qui a été condamné à un an de prison mercredi pour avoir agressé deux gendarmes à Paris le 8 janvier. La cagnotte de 1,4 million d'euros a été remise à l'amicale de la police nationale, une "association d'entraide" qui oeuvre pour les gendarmes, policiers et sapeurs-pompiers, ce jeudi matin aux Invalides, à Paris, en présence du ministre de l'Intérieur Christophe Castaner. 

Le président LR de la région Provence-Alpes-Côte-d'Azur, Renaud Muselier, à l'origine de cette initiative s'est félicité dans la foulée sur LCI de l'engouement qu'elle a suscité. "C'était une vraie surprise parce qu'il y a eu un engouement immédiat de cette majorité silencieuse qui était indignée", a-t-il expliqué, précisant que "d'une surprise on est passé finalement à du bon sens" et de "l'indignation silencieuse à la participation financière". Et de conclure : "finalement, les gens soutiennent leurs forces de l’ordre".

Si elle a su mobiliser de nombreux donateurs, le principe de cette cagnotte avait été critiqué par le directeur général de la police nationale (DGPN), Éric Morvan, avant que celui-ci ne modère ses propos.  

Lire aussi

1.300 membres des forces de l'ordre blessés depuis le début du mouvement

"Cette fracture (...) qui se manifeste à coups de cagnottes peut à certains égards friser l'indécence. S'il y a de la générosité dans ce pays, manifestons-là à la recherche médicale ou à l'enfance en danger mais les policiers n'ont pas besoin de cagnotte", avait déclaré le patron des policiers, sur France Inter, le 11 janvier. Ce dernier avait ensuite fortement nuancé ses propos dans un tweet où il remerciait les donateurs.

Selon l'amicale de la police nationale, une convention permettant de définir les modalités de rétribution de la cagnotte devait être signée entre le patron de la région Paca et l'amicale. Comme annoncé par Renaud Muselier, environ un million d'euros a été versé directement aux membres des forces de sécurité, civils ou militaires, blessés lors des manifestations des Gilets jaunes. Le reste du montant, soit 430.000 euros, sera réparti entre les orphelinats des différentes forces concernées, a expliqué l'Amicale de la police nationale.

Selon le ministre de l'Intérieur, près de 1.300 policiers, gendarmes et pompiers ont été blessés depuis le début du mouvement, le 17 novembre. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter