Canicule : forte augmentation des noyades en juillet

Population

Toute L'info sur

Le 20h

DANGER - La canicule pousse les Français à se baigner partout, même quand c'est dangereux. Cette année 2019, le nombre de morts par noyade a fortement augmenté, a souligné le ministre de l'Intérieur jeudi.

Avec la canicule, les baignades augmentent, et le risque de noyades également. Le mois de juillet 2019 est à ce titre particulièrement marquant : 108 noyades ont été recensées dont 58 ont été mortelles. Un bilan nettement plus dramatique que l'année 2018. "Depuis début juillet, il y a eu une centaine de noyades avec 58 morts, c'est une augmentation spectaculaire", a souligné jeudi 25 juillet le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner.

Voir aussi

Gare aux hydrocutions

Ainsi entre le 1er juin et le 26 juillet 2018, 1139 noyades avait été dénombrées en France métropolitaine et dans les DOM/TOM, selon une enquête de Santé publique France. Elles ont été suivies de 251 décès (soit 22 % des cas). Et cette année la chaleur contribue directement à l'augmentation des noyades. Face à la vague de chaleur les personnes sont plus nombreuses à se baigner, et la surveillance est d'autant plus compliquée. 

Les très fortes chaleurs ressenties cette semaine ont également pu entraîner des "hydrocutions" : lorsque la différence de température entre l'organisme et l'eau est trop importante, les vaisseaux sanguins dilatés par la chaleur se contractent brutalement et peuvent provoquer des syncopes. Ces arrêts cardiaques entraînent une perte de connaissance et bien souvent une noyade. 

"Beaucoup vont dans des lieux qui ne sont pas surveillés"

Voir aussi

"Il y a à la fois le choc thermique par la température extérieure et la température de l'eau et il y a le fait que beaucoup vont dans les lieux qui ne sont pas aménagés, qui ne sont pas sécurisés, qui ne sont pas surveillés", a expliqué Christophe Castaner jeudi, rapporte France Bleu. Selon le ministre de l'Intérieur cité par le site de France Bleu,  "on est sur une augmentation de 30%" de noyades sur le mois de juillet. Il a également rappelé que beaucoup de noyades s'étaient déjà produites lors de la première vague de canicule en juin dernier. 

Vingt départements allant du Nord à l'Ile-de-France restent en alerte rouge canicule, et 60 autres en vigilance orange. Soit environ 85% de la population française concernée, selon la Direction générale de la Santé.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter