Moustiques tigres : 70% du territoire colonisé ou en passe de l'être, 51 départements en alerte rouge

Population
DirectLCI
SURVEILLANCE - Vecteur notamment du chikungunya, de la dengue et du virus zika, l'insecte nuisible originaire d’Asie du sud-est est désormais présent dans 51 départements selon la carte 2019 rendue publique ce vendredi par Vigilance Moustiques. Soit une augmentation de 42% en seulement deux ans.

Comme en 2018, la saison des moustiques est en avance cette année. Et porteuse d'une bien mauvaise nouvelle : l'insecte cauchemar de nos nuits d'été fait son retour en force. Publiée ce vendredi, soit quelques jours avant le lancement du Plan anti-dissémination d’arboviroses (les virus transmis par les moustiques ou les tiques notamment), la carte du moustique tigre 2019 témoigne en effet de la progression fulgurante sur le territoire de ce nuisible originaire d’Asie du sud-est, et introduit sur le territoire européen par l’intermédiaire de navires. 


Pas moins de 51 départements sont désormais colonisés selon Vigilance Moustiques qui chaque année depuis 2013, publie une carte à partir des données officielles, soit neuf placements en vigilance rouge de plus que l'an dernier. En incluant, ceux qui sont en passe de l'être, le chiffre atteint 66 départements, soit près de 70% du territoire. Alors que la colonisation de l'ensemble du territoire continue son accélération vers le nord, la région parisienne est notamment passée entièrement en vigilance rouge ou orange. 

Dans le détail, sont concernés par la vigilance rouge les départements suivants : Charente-Maritime, Côte-d’Or, Loire, Nièvre, Puy-de-Dôme, Paris, Seine-et-Marne, Essonne, Seine-Saint-Denis, Hauts de Seine, Aisne, Hautes Alpes, Hautes Pyrénées, Ariège, Lozère, Indre, Maine et Loire, Corrèze, Val-de-Marne, Bas-Rhin, Haut-Rhin, Vendée, Saône-et-Loire, Rhône, Ain, Isère, Savoie, Alpes hautes Provence, Var, Alpes Maritimes, Haute Corse, Corse du Sud, Drôme, Vaucluse, Bouches du Rhône, Ardèche, Gard, Hérault, Aveyron, Tarn, Aude, Pyrénées Orientales, Haute Garonne, Tarn-et-Garonne, Lot, Dordogne, Lot-et-Garonne, Gers, Gironde, Landes, Pyrénées Atlantiques.

Plus aucun département en vert

Autre enseignement des données 2019 ? Plus aucun département n'est désormais en simple veille sanitaire (couleur verte), tous ceux qui ne sont ni en vigilance rouge ni en vigilance orange étant passés en vigilance jaune, ce qui signifie qu'ils font désormais eux aussi l'objet d'une veille toute particulière. 


Aussi appelé Aedes Albopictus, le moustique tigre n’est pas bien gros, voire plus petit qu’un moustique commun, sa taille oscillant entre 5 et 8 millimètres. Vu de plus près, on distingue qu’il est noir avec des rayures blanches sur les pattes et sur l’abdomen, d’où son surnom. S'il est si redouté, ce n'est pas à cause de ses caractéristiques, mais parce qu'il véhicule potentiellement des maladies graves, telles que la dengue, le chikungunya et dans une moindre mesure le virus Zika.

Comment se protéger ?

Pour se prémunir des piqûres, l’Organisation mondiale de la santé prodigue plusieurs conseils facile à mettre en oeuvre. En zone colonisée, mieux vaut par exemple éviter les sorties non-indispensables au lever du jour et à la tombée de la nuit et porter des vêtements amples couvrant tout le corps. Dans la mesure du possible, ces derniers doivent être de couleur claire. Durant la nuit, il est recommandé de dormir sous la protection d’une moustiquaire, qui peut être imprégnée d’un répulsif anti-moustique ou encore dans une chambre climatisée, ou munie d’un diffuseur d’insecticide.


S'il est conseillé d'utiliser, autant que possible, des répulsifs, crème ou spray le reste du temps, l’OMS note toute de même que tous ne sont pas efficaces s’ils n'utilisent pas un des quatre principes actifs recommandés : IR3535, Icaridine, Citriodil, ou DEET. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter