Sécurité routière : le nombre de morts en baisse de 7,5% au mois de mai

Sécurité routière : le nombre de morts en baisse de 7,5% au mois de mai

ACCIDENTS - Après plusieurs mois de hausse, la tendance s'inverse positivement sur le front de la sécurité routière : le nombre de morts sur les routes est en recul de 7,5% au mois de mai 2019.

Du mieux, après plusieurs mois de mauvaises nouvelles.  Le nombre de morts sur les routes de France métropolitaine a reculé de 7,5% en mai, avec 248 personnes tuées, soit 20 de moins qu'en mai 2018, permettant d'inverser la tendance à la hausse enregistrée depuis janvier, a annoncé vendredi la Sécurité routière.

Sur les cinq premiers mois de 2019, les autorités recensent neuf morts de moins (1.225, -0,7%) que sur la même période l'an dernier, année qui s'était achevée par un plus-bas "historique" en métropole (3.248 tués, 3.488 avec l'Outre-mer).

Lire aussi

En vidéo

Sécurité routière : alerte maximale sur l'utilisation du téléphone au volant

Le premier trimestre 2019 avait ensuite vu le nombre de morts augmenter de manière inquiétante (+9,3%, 63 tués de plus qu'au premier trimestre 2018).

Les autorités avaient notamment déploré un "relâchement des comportements (des automobilistes) induit par les radars détruits" dans le cadre du mouvement des "gilets jaunes", qui entendaient dénoncer l'abaissement de la limitation de vitesse de 90 km/h à 80 km/h sur 400.000 kilomètres de routes secondaires.

Les accidents corporels (4.644, -4,7%) et le nombre de blessés (5.826, -6,9%) sont également en baisse au mois de mai, selon les chiffres de l'Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR).

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : pourquoi le nombre de jeunes en réanimation continue d'augmenter ?

La mort d'Olivier Dassault complique un peu plus la succession à la tête de l'entreprise familiale

Covid-19 : aux États-Unis, les personnes vaccinées peuvent se réunir sans masque

EN DIRECT - Vaccination contre le Covid-19 : près de 160.000 injections réalisées ces dernières 24 heures

La vaccination obligatoire des soignants "reste une possibilité", rappelle Gabriel Attal

Lire et commenter