Cinq jours avant l'incendie, 16 statues de Notre-Dame avaient été retirées pour rénovation

Population
CHANCE - Les 16 statues représentants les apôtres ont été retirées de la flèche de Notre-Dame de Paris cinq jours avant l'incendie qui a ravagé la cathédrale, pour être rénovées en Dordogne.

Elles n'avaient pas bougé depuis 1857, avant d'être déménagées à quelques jours de l'incendie qui aurait dû les consumer. Seize statues en cuivre sont miraculeusement rescapées des flammes qui a détruit le toit et la flèche de Notre-Dame de Paris. Elles avaient été retirées de la flèche cinq jours avant le déclenchement de l'incendie, afin d'être restaurées en Dordogne.

D'un poids de 150 kilos et d'une hauteur de 3,50 mètres chacune, ces statues représentent les douze apôtres et quatre évangélistes. Leurs têtes ont d'abord été démontées, puis leurs corps ont été descendus de la cathédrale à l'aide d'une grue de 120 mètres de haut. Vendredi 12 avril, elles sont arrivées à Marsac-sur-l’Isle, près de Périgueux, pour être restaurées par la Société nouvelle de conservation et restauration archéologique (SOCRA). 

En vidéo

Notre-Dame de Paris : un chantier monumental

La restauration de ces statues devait durer deux ans au total, mais certaines devaient repartir "dès le mois de juin" à Notre-Dame "pour être exposées dans le chœur de la cathédrale", indique France Bleu, qui précise que "des tétramorphes, des statues d'un mètres cinquante représentant des symboles comme des aigles ou des griffons, présentes aussi autour de la flèche de Notre Dame sont également rénovées à la SOCRA".

Les statues avaient été installées en 1857 sur la flèche de la cathédrale lors de la restauration menée par l'architecte Viollet-le-Duc à partir de 1843. Ce dernier avait d'ailleurs prêté ses traits à l'une des statues représentants l'apôtre Saint-Thomas. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Incendie à Notre-Dame : un symbole de Paris dévasté par le feu

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter