Combien de policiers sont-ils blessés chaque jour en mission ?

En mission, plus de 6.000 policiers ont été blessés en 2018.

DANGERS – Le syndicat Alliance alerte sur les violences dont sont victimes les forces de l'ordre sur le terrain, déplorant "plus de 18 blessés par jour". Il s'appuie pour cela sur un chiffre officiel datant de 2018.

Dans l'Essonne, un policier se trouve dans un état grave après qu'il a été renversé par une voiture. Cet accident est survenu lors d'un contrôle effectué au milieu de la nuit, l'automobiliste prenant la fuite en blessant le brigadier. Des faits qui surviennent en marge de réunions au ministère de l'Intérieur pour échanger sur des mesures relatives à la sécurité des agents. Las de voir leurs collègues victimes de violences, les syndicats affichent régulièrement leur colère : Frédéric Lagache, délégué général du syndicat Alliance a par exemple réagi vigoureusement. "On ne peut pas accepter que tous les jours on comptabilise plus de 18 blessés chez les policiers", a-t-il lancé, "tout cela doit cesser". 

Toute l'info sur

L'info passée au crible

Les Vérificateurs, une équipe de fact-checking commune aux rédactions de TF1, LCI et LCI.fr

6.000 blessés par an

Pour en savoir plus sur les blessures subies par les policiers, il faut se tourner vers les publications de l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP), et plus précisément se concentrer sur une note de novembre 2019. Un document faisant le point sur les "policiers et gendarmes décédés et blessés en 2018", qui nous apprend notamment que "25 policiers et gendarmes sont décédés dans l’exercice de leurs fonctions en 2018".

Quid des blessés, évoqués par Alliance ? Ils font l'objet d'une analyse spécifique, avec un tableau qui leur est dédié. L'ONDRP se penche non seulement sur les policiers, mais également sur les gendarmes avec des données qui remontent à 2014.

La catégorie qui nous intéresse est celle des blessures "en mission", c'est-à-dire "lors d'opérations de maintien de l'ordre, de sécurité publique, d'investigation, de renseignement ou encore de prise en charge de personnes privées de liberté", comme le rappelle l'AFP. D'autres blessures, "en service" cette fois, concernent quant à elles celles des agents "sur leurs heures de travail", mais "en dehors des missions opérationnelles". Que ce soit lors d'un trajet, en faisant du sport, ou à cause d'un accident fortuit.

Lire aussi

Pour 2018, on a dénombré 6.002 policiers blessés en mission, ce qui représente un peu moins de 17 blessés par jour. Soit un chiffre très proche de celui avancé par le syndicat Alliance, qui se réfère aux dernières données disponibles sur la question. On dénombre aussi 4.788 gendarmes blessés. Une partie de ces blessures sont dues, comme celles déplorées dans l'Essonne, à des refus d'obtempérer. Au début de l'été, une porte-parole de la gendarmerie nationale en déplorait "12.000 chaque année sur 10 millions de contrôles".

En résumé, il est donc exact de souligner que 18 policiers sont chaque jour blessés en France, un chiffre partagé par les syndicats et qui est tiré d'une étude officielle réalisée par l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales. Cela correspond à 6.002 policiers blessés en mission pour l'année 2018.

Vous souhaitez réagir à cet article, nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Immeuble effondré à Sanary : deux morts, une personne toujours portée disparue

EN DIRECT - "Je crois profondément que les Français vont pouvoir passer des fêtes de Noël sereines", affirme Macron

EN DIRECT - Pour Christian Estrosi, Emmanuel Macron "a fait le job pendant cinq ans"

Faut-il se refaire intégralement vacciner si on est en retard pour sa 3e dose ? Le 20H vous répond

Vaccins, formes graves... L'OMS rassurante sur le variant Omicron

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.