Commémorations du D-Day : les parachutages officiellement annulés

La côte normande à l'est d'Omaha Beach.

6 JUIN TRISTE - Les très populaires parachutages internationaux prévus, comme chaque année, pour la commémoration du Débarquement de 1944 en Normandie sont annulés en raison de la pandémie.

Pour le 76e anniversaire du Débarquement qui devait se tenir le 6 juin prochain, quelque 100 parachutistes, principalement américains, devaient notamment sauter entre Omaha et Utah Beach, devant près de 10.000 spectateurs. Ils ne le feront pas. "Nous sommes bien évidemment très déçus de devoir annuler ces événements tant attendus par les habitants de notre ville et par de nombreux touristes du monde entier. J’ai une pensée très émue pour nos amis les vétérans qui ne viendront pas cette année", a commenté le maire de Carentan-les-Marais, Jean-Pierre Lhonneur, dans un communiqué. 

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

 

"Nos pensées vont également à tous les soldats de la glorieuse 101ème Airborne qui libéra notre ville. Aujourd’hui, ils mènent une autre guerre aux États-Unis où ils sont déployés pour porter assistance aux malades du coronavirus. Nous aurons plaisir à les retrouver l’année prochaine. Pour le moment, la priorité est à la santé de toutes les populations", a ajouté le maire de Carentan-les-Marais. A une dizaine de kilomètres au nord, la mairie de Saint-Mère-Église a dû aussi annuler les sauts de plus de 1.200 parachutistes, dont 1.000 de l'armée américaine, ainsi que quelques Allemands, a indiqué le maire, Jean Quétier. 30.000 spectateurs étaient attendus.

Nous avons déjà combattu, en 1944, un ennemi commun avec nos amis français. (...) Ensemble, nous le vaincrons à nouveau.- Le vétéran Thomas M. Rice.

Le vétéran américain Thomas M. Rice, âgé de 98 ans, espérait à cette occasion effectuer un nouveau saut cette année. "Je ne serai donc pas des vôtres en Normandie cette année. La décision d’annuler relève du bon sens. Nous avons déjà combattu, en 1944, un ennemi commun avec nos amis français. Par la résilience, l’union et la conviction, nous l’avons vaincu. Ensemble, nous le vaincrons à nouveau. Je vous donne rendez-vous en 2021 à Carentan !", explique l'intéressé, cité dans le communiqué de la ville de Carentan-les-Marais.

Lire aussi

En vidéo

Que sait-on sur la transmission du virus ?

En attendant, les élus redoutent les conséquences économiques de ces annulations. "Ce qui m'inquiète le plus, c'est l'hôtellerie-restauration", a expliqué le maire de Saint-Mère-Église. "Et on aura forcément une baisse importante de la fréquentation touristique cet été et cet automne. Pour le musée Airborne aussi, qui fait 200.000 à 220.000 entrées par an dont 50% d'étrangers, ça va changer la donne vraiment", ajoute-t-il. 

En 2019, pour le 75e anniversaire du Débarquement, quelque 120.000 personnes avaient assisté aux parachutages de la Fière à Sainte-Mère-Église, selon la préfecture de la Manche. A Carentan ils étaient 20.000.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Vaccin Omicron : "Il y a actuellement 13 cas suspects" en France, affirme Gabriel Attal

"Un provocateur à la Donald Trump" : la candidature d'Eric Zemmour vue par la presse anglo-saxonne

VIDÉO - Los Angeles : le fiasco de "The One", la maison la plus chère du monde

Pots entre collègues, cantine d'entreprise... Ce que préconise le gouvernement pour les repas au travail

Covid-19 : plus de 10.000 patients hospitalisés, "la situation est en train de s'aggraver", annonce Olivier Véran

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.