Confinement : les quais du RER sont-ils bondés à certaines heures de la journée, comme le suggère cette photo ?

La SNCF se montre très prudent quant à la date et à l'origine de cette photo.
Population

À LA LOUPE – Le député Éric Coquerel a posté la photo d'un quai bondé sur les réseaux sociaux. L'image aurait été prisé sur la ligne D du RER, station Gare du Nord, et interroge sur l'efficacité du confinement. Un cliché qui laisse perplexes la SNCF et la RATP.

Assiste-t-on à une hausse de la fréquentation dans les transports en commun franciliens en pleine période de confinement ? Éric Coquerel, via une publication mercredi sur la page Facebook le laisse en tout cas entendre. Le député de La France insoumise a posté une photo qui interpelle sur laquelle on voit le quai d'une gare où se massent de nombreux voyageurs. En légende, l'élu indique qu'il s'agit de la station Gare du Nord sur le RER, vers 6 heures du matin il y a quelques jours. 

Le parlementaire fait un lien entre cette fréquentation étonnante et "l'appel de plusieurs membres du gouvernement aux entreprises pour reprendre leur activité économique". Il alerte au passage sur "les risques supplémentaires que cela induit dans les transports et pour les agents RATP et SNCF". 

Une image difficile à authentifier

Que sait-on de cette photo ? Éric Coquerel, joint par LCI, indique qu'elle vient de contacts au sein de réseaux militants syndicaux, et plus précisément d'un salarié de la RATP chargé de la régulation. "Nous étions le 1er avril hier, donc je me suis bien sûr méfié et j'ai vérifié", confie-t-il. L'image daterait d'il y a quelques jours et aurait été prise au moment où les premiers trains entrent en gare, aux alentours de 6 heures. 

Lire aussi

La SNCF, qui gère au quotidien la ligne D du RER, reste très prudente devant cette image. Elle estime notamment qu'il est "particulièrement difficile d'assurer qu'elle a été prise récemment". Et se montre perplexe : "Vous pouvez aller voir vous-même le matin à 6 matin et vous ne verrez pas ce genre d'affluence", lance un porte-parole de l'entreprise ferroviaire. Rien ne permet par ailleurs, selon la SNCF, de certifier qu'il s'agit d'un quai de la station Gare du Nord. La voie 44, nous dit-on, pourrait tout autant être celle de Châtelet ou de la Gare de Lyon. 

En région parisienne, le taux de remplissage des Transilien reste très faible indique la SNCF, "entre 7 et 13%" (5% environ côté RATP). La fréquentation des stations est donc largement réduite par rapport à ce que l'on observe d'ordinaire. Par ailleurs, des messages sont régulièrement adressés aux voyageurs afin de les sensibiliser ou de les inciter à ne pas se masser à l'avant ou à l'arrière, comme ils le font souvent par réflexe. Un système d'aide au positionnement des voyageurs est par ailleurs en phase d'expérimentation, avec le recours à un marquage au sol. Le comptage régulier des voyageurs, automatisé ou non, peut également permettre d'ajuster la taille des rames, afin de garantir que les voyageurs ne soient pas trop nombreux dans un même périmètre.

Quelques pics le matin

Selon la SNCF, on observerait tout au plus quelques pics de fréquentation tôt le matin ou en fin de journée. Un constat que dresse également la RATP, en rappelant toutefois qu'il s'agit toujours d'affluences modérées. La régie des transports parisiens, qui ne souhaite pas non plus se prononcer sur l'origine ou la véracité de la photo, précise que sur les lignes où elle a pu observer un afflux plus important de voyageurs, elle a rapidement pris des mesures. Les lignes 9 et 13 du métro ont ainsi fait l'objet d'aménagements, que ce soit pour ajouter un train tôt le matin où pour réduire l'intervalle de temps entre deux départs aux aurores. Une manière de réduire les temps d'attente et d'éviter que ne se tassent les passagers dans un même espace. 

Côté syndical, aucun problème majeur n'est non plus à signalé. Le secrétaire général adjoint de l'Unsa-ferroviaire, Florent Monteilhet, indique après être parti à la "pêche aux infos" qu'aucun accroissement spectaculaire n'a été observé. "Par rapport au plan de transport et au ressenti de nos collègues, ça ne nous semble pas réaliste", lance-t-il, se demandant si cette image n'a pas été détournée de son contexte. Il rappelle aux passage que dans les grandes gares, des forces de l'ordre sont régulièrement présentes pour assurer le respect des mesures de distanciation.

Pour Éric Coquerel, la photo illustre néanmoins un ressenti, celui d'un confinement contrarié par les injonctions à aller travailler. Il donne un exemple pour étayer son propos : "Depuis quelques jours", indique-t-il, "je vois autour de moi des chantiers BTP reprendre, alors même qu'ils étaient suspendus la semaine dernière". Le député espère ainsi que le maintien d'une activité économique ne se fera pas au détriment de la santé des travailleurs. 

En résumé, il est difficile de certifier l'authenticité de cette photo. On peut néanmoins noter que dans les transports en commun franciliens, la fréquentation reste stable et très faible depuis le début du confinement, oscillant entre 5 et 13%. Si de petits pics de fréquentation peuvent être observés à l'ouverture du réseau le matin et ont nécessité quelques ajustements, la SNCF et la RATP assurent qu'ils ne se traduisent pas par des afflux de voyageurs semblables à celui visible sur la photo.

En vidéo

Les mesures de restriction concernant nos déplacements

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Vous souhaitez réagir à cet article, nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse alaloupe@tf1.fr

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent