"Ma nouvelle vie" : professeure en maternelle, Marie-Solène fait classe en live sur YouTube

Ma nouvelle vie : Marie Solène, professeure en maternelle, fait classe en live sur YouTube
Population

SÉRIE - Dans ce nouvel épisode de "Ma nouvelle vie", où 15 Français nous racontent à tour de rôle leur quotidien bouleversé par la pandémie, découvrez l'histoire de Marie-Solène Letoqueux, professeure en classe de maternelle devenue YouTubeuse. Nolwenn Febvre, infirmière en pédiatrique, se débrouille, elle, pour que les parents vivent un accouchement presque normal.

Tous les soirs, le JT de TF1 croque le portrait de ces Français dont la vie a été bouleversée par le coronavirus et le confinement. Aujourd'hui, nous rencontrons Marie-Solène Letoqueux, professeure en école maternelle et animatrice de la chaîne YouTube "La maîtresse part en live". Avec ses plus de 2000 élèves, elle a la plus grande classe de France. Chaque jour pendant une heure, ils se connectent sur sa chaîne YouTube, spécialement dédiées aux élèves de l'école maternelle. Vêtue de son costume de magicienne, elle enchaîne les comptines pour initier ses jeunes visio-spectateurs à l'alphabet et aux jours de la semaine. 

"Ce n'est pas de la garderie"

N'allez pas lui dire que ce live sert juste à occuper les enfants, pour décharger des parents tiraillés entre le télétravail et la nécessité de faire classe : "Ce n'est pas de la garderie. La maternelle, c'est une étape importante dans la scolarité. Je suis d'ailleurs beaucoup aidée et soutenue par pleins d'enseignants qui me donnent des ressources pour réinventer l'école."

A ses côtés, son mari Ronan, vidéaste, à la technique, son et lumière, bébé en écharpe sur son ventre, à l'origine de l'idée, qui s'affaire dans les coulisses pour assurer la meilleure mise en scène possible. Le couple a également mis en place une plateforme d'accompagnement des parents. Ces derniers peuvent y trouver des photos, des conseils, pour garder le lien avec les deux YouTubeurs, même après le direct. Une connexion précieuse pour l'enseignante : "Quand je vois tous les commentaires positifs, remplis d'amour, ça me touche au plus profond et ça me donne envie de continuer la chaîne tant qu'on a besoin."

"J'ai hâte de revoir des enfants"

Toute l'info sur

Nos conseils face au confinement

Consultation psy #28 - Ne pas se toucher, ce n’est pas humain !Consultation psy 27 - Travail, logement, conjoint... Vous avez envie de tout changer ? C'est normalConsultation psy#26 : que faire face à "la peur du déconfinement" ?

Pour Nolwenn Febvre aussi, le covid-19 a tout changé. Entourée d'enfants dans son métier d'avant, cette infirmière dans un service pédiatrique est désormais "en première ligne", comme on dit, dans la crise sanitaire. A l'aide de son smartphone, elle nous montre la salle de réveil pédiatrique. "D'habitude, il y a plein d'enfants, c'est pas facile. J'ai hâte de revoir des enfants", souffle-t-elle. Avec son association, "Les petits doudous", elle récoltait des tablettes pour améliorer le quotidien de ses petits patients. 

Mais la crise du coronavirus l'a amenée à repenser l'objet de son association, en salle d'accouchement, cette fois. Les jeunes pères n'étant pas autorisés à assister à l'accouchement de leur compagne, elle a mis ses écrans à leur disposition pour qu'ils puissent quand même avoir un contact avec elles et vivre en direct ce moment unique. Après cet accouchement, Nolwenn Febvre va rentrer chez elle, "des petites étoiles dans les yeux, ce soir". Un peu d'espoir et de magie pour construire le monde de demain.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent