CARTE - Vert, orange ou rouge ? Découvrez la couleur de votre département en vue du déconfinement

CARTE - Vert, orange ou rouge ? Découvrez la couleur de votre département en vue du déconfinement
Population

LE POINT - Le déconfinement, qui doit débuter le 11 mai prochain en France, se fera à plusieurs vitesses. Depuis ce jeudi, une première carte - temporaire - des départements a été publiée. Elle ne sera définitive que le 7 mai. Voici ce qu'il faut savoir si votre département est en rouge, orange ou vert.

Une France en rouge-orange-vert, coupée d'ouest en est. Le ministre de la Santé, Olivier Véran, et le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon, ont dévoilé ce jeudi 30 avril en début de soirée une carte tricolore de l’Hexagone et des départements d'outre-Mer : un code couleur attribué à chaque département, selon le niveau d’exposition au nouveau coronavirus (covid-19), qui doit permettre d'adapter les mesures de restrictions, en fonction de la situation sanitaire locale, après le 11 mai.

D'un côté, les territoires où la circulation du virus est moindre et où la tension sur les services hospitaliers est plus limitée, passeport pour un déconfinement plus large (vert) ; et de l'autre, ceux où le virus est encore très répandu (jaune ou rouge) et où les hôpitaux sont en tension - imposant de fait à ses habitants un maintien plus strict des mesures de restrictions au-delà de la date prévu de la levée de la période de confinement. 

Dans le quart nord-est, les régions Hauts-de-France, Grand-Est, Bourgogne Franche-Comté et l’île-de-France sont intégralement classées "rouges" ainsi que les départements du Cher, du Lot, de la Haute-Corse et de Mayotte. Les autres départements se répartissent à peu près équitablement entre "orange" et "vert", ces derniers étant essentiellement concentrés sur la façade Atlantique et dans le quart sud-ouest du pays.

Pour établir ce baromètre, le gouvernement a choisi deux critères qui ont été établis conjointement par la Direction générale de la santé et l’Agence nationale de santé publique. Le premier critère prend en compte l'évaluation des capacités hospitalières régionales en réanimation, tandis que le second est basé sur le taux de nouveaux cas dans la population. Il s'agit de "données à date de ce soir au 30 avril, reflet de l'activité épidémique et de la charge hospitalière en réanimation sur les 7 derniers jours" a insisté le ministre, et cette carte ne change rien aux règles du confinement actuellement en vigueur. 

En vidéo

Rouge, orange ou vert : comment sont classés les départements ?

Une carte actualisée chaque jour et fixée le 7 mai prochain

La carte sera mise à jour quotidiennement et dévoilée chaque soir par le directeur général de la Santé. Pour l'heure, 35 départements sont placés en "rouge", dont l'ensemble de l’île-de-France et le quart nord-est du pays. Le 7 mai prochain, les départements en "orange" passeront tous en "vert" ou en "rouge", en fonction de l'évolution du virus. La carte établie à cette date servira de référence pour la mise en oeuvre du déconfinement. 

Dans les territoires en vert, une moindre présence du virus permettra d'organiser un déconfinement plus large. Les territoires "oranges" ne présentent qu'un seul des deux critères, la circulation active du virus ou les capacité en réanimation. 

 "Ce n'est pas parce que le Lot apparaît rouge aujourd'hui qu'il sera forcément rouge au 11 mai. Et ce n'est pas parce que le Bas-Rhin apparaît vert aujourd'hui qu'il le sera nécessairement au 11 mai", a toutefois souligné le ministre de la Santé.

Lire aussi

Tant qu'il y a beaucoup de malades (en réanimation), nous devrons faire particulièrement attention au moment de lever le confinement.- Olivier Véran.

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Des pays sont-ils aujourd'hui confrontés à une deuxième vague de l'épidémie ?La progression du Covid-19 dans le monde

"Tant qu'il y a beaucoup de malades (en réanimation), nous devrons faire particulièrement attention au moment de lever le confinement" car "nous pourrions très rapidement retrouver un niveau de saturation" en cas de reprise épidémique, a averti le ministre de la Santé. De fait, si le 11 mai reste la date prévue du déconfinement, les habitants des départements en "rouge" devront prendre leur mal en patience.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent