Djebbari conseille aux Français d'"attendre" avant de réserver leurs grandes vacances

Les vacances d'été en péril ?
Population

CONFINEMENT- Les Français pourront-ils partir en vacances cet été ? Alors que le pays est confiné au moins jusqu'au 15 avril, le secrétaire d’Etat aux Transports Jean-Baptiste Djebbari a estimé mardi 7 avril qu’il était pour l'instant trop hasardeux de planifier ses grandes vacances.

"Le déconfinement, ce n'est pas pour demain". La mise en garde d'Edouard Philippe à l'Assemblée, mardi 7 avril, semble être suivie par l'ensemble du gouvernement. Le même jour, c'est le secrétaire d'Etat aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari, qui a conseillé aux Français "d'attendre" avant de réserver pour les grandes vacances, la situation liée à l'épidémie de Covid-19 étant encore "trop incertaine". 

Alors que la France est confinée "au minimum jusqu'au 15 avril prochain", ces propos rassurent peu les vacanciers comme les acteurs du voyage, particulièrement mis à mal par la pandémie. Si bien qu'Elisabeth Borne, la ministre de la Transition écologique, a précisé cette déclaration le soir même.

"La priorité absolue du moment : rester chez nous"

"Il y aura un après-coronavirus. Mais pour l'instant (...) je conseille aux Français la plus grande prudence sur la préparation de leurs voyages car la situation aujourd'hui est encore trop incertaine", a indiqué le ministre sur Franceinfo. "Je leur dis d'attendre." "Bien malin celui qui sait décrire demain l'offre de transport et qui sait décrire exactement le moment où nous allons commencer à déconfiner", a-t-il expliqué, alors que le trafic ferroviaire et aérien est pour l'instant très fortement réduit, forçant par exemple l'aéroport d'Orly à fermer.

"Nous travaillons, notamment au ministère des Transports, sur différents scénarios pour préparer la reprise de l'activité" à la fin du confinement de la population, a avancé Jean-Baptiste Djebbari. Mais "je rappelle que la priorité absolue du moment, c'est l'effort collectif que nous faisons de rester chez nous pour empêcher la propagation de ce virus", a-t-il insisté. 

Lire aussi

Elisabeth Borne rectifie le tir

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

La progression du Covid-19 dans le mondeCoronavirus : en France, l'épidémie est-elle en train de se terminer ?

Interrogée le soir même lors d'une audition de la commission des Affaires économiques du Sénat, la ministre de la Transition écologique Elisabeth Borne a affirmé que les propos du secrétaire d'Etat portaient sur "les vols à l'étranger". Il n'était "pas en train de dire que les Français ne pourraient pas partir en vacances cet été", a-t-elle déclaré. 

"Le point de vigilance que soulignait Jean-Baptiste Djebbari, c'est qu'aujourd'hui ce n'est pas le moment d'acheter un billet pour partir à l'autre bout de la planète avec toutes les incertitudes qu'on peut avoir sur ce que sera l'état de l'épidémie" en France et dans le monde, a-t-elle précisé. Ces dernières semaines, "on a accompagné le rapatriement de 150.000 Français qui étaient en déplacement à l'étranger", a rappelé la ministre. En revanche, "on peut recommander aux Français de profiter de notre beau pays pour les prochaines vacances, ce qui aidera aussi le secteur du tourisme", a-t-elle conclu.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent