Coronavirus : le sanctuaire de Lourdes prend des mesures pour protéger ses pèlerins

Coronavirus : le sanctuaire de Lourdes prend des mesures pour protéger ses pèlerins
Population

PÈLERINAGES - Le sanctuaire de Lourdes a annoncé une série de mesures sanitaires afin de protéger au mieux les pèlerins, en vue de l'ouverture de la saison des pèlerinages qui démarrera le 5 avril prochain.

A Lourdes, on prend l'épidémie de coronavirus très au sérieux. Aucun cas d'infection au coronavirus n'a été détecté dans les Hautes-Pyrénées et plus spécifiquement à Lourdes, mais il s'agit pour le sanctuaire de Lourdes, de protéger ses pèlerins dont nombre d'entre eux ont une santé fragile. Chaque année, ce sont des millions de personnes qui affluent dans la cité marial. 

Alors pour tenter d'endiguer ou au moins, protéger ses pèlerins, le sanctuaire a annoncé une série de mesures sanitaires comme la fermeture des bassins, l'installation de désinfectants dans les confessionnaux ou encore, le comptage des catholiques dans la basilique. 

Lire aussi

Bassins fermés, pèlerins comptés et désinfectants installés

Parmi ces mesures, l'une des plus marquantes est sans doute la fermeture jusqu'à nouvel ordre des "piscines", ces bassins remplis d'eau située dans la Grotte Massabielle, où la vierge est supposément apparue à Bernadette Soubirous. Près de 350.000 personnes s'y immergent chaque année, dans l'espoir de la réalisation d'un miracle. "Il est très improbable que la propagation du coronavirus passe par l’eau", mais les piscines "sont cependant un lieu où les personnes sont plus exposées car elles sont dénudées", précise le sanctuaire dans un communiqué. 

Autre mesure, la mise en place de distributeurs de gel hydroalcoolique, dans chaque confessionnal de la chapelle de la Réconciliation. Dans la basilique Saint-Pie X, un système de comptage des pèlerins a été mis en place pour respecter la consigne du ministère français de la Santé bannissant les rassemblements de plus de 5.000 personnes dans un lieu clos. 

La réception des malades dans les établissements accueillant des publics fragiles est maintenue, mais avec des protocoles d'hygiène renforcés. Quant aux robinets qui distribuent l'eau de la Grotte, ils font d'ores et déjà l'objet d'un traitement virucide (anti-virus), plusieurs fois par jour. Comme demandé début mars par la hiérarchie catholique en France, les bénitiers de Lourdes ont également été vidés, et le "geste de paix", soit la poignée de mains entre fidèles, banni des célébrations. 

Un pèlerinage d'enfants handicapés annulé en raison d'un risque de confinement

Un premier pèlerinage d'enfants handicapés, prévu en avril prochain pour l'ouverture de la saison des pèlerinages, a été annulé par l'association anglaise HCPT. Sur les réseaux sociaux, elle a notamment justifié sa décision par des "inquiétudes à propos d'un risque de confinement", en cas de propagation du virus. 

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Des pays sont-ils aujourd'hui confrontés à une deuxième vague de l'épidémie ?La progression du Covid-19 dans le monde

Si l'impact du coronavirus se fait chaque jour un peu plus sentir dans les domaines du tourisme, des foires et des salons dont certains ont été annulés, la ville de Lourdes tente également de rassurer afin de limiter l'effet coronavirus. Il s'agit de la seconde ville de France en terme de capacité hôtelière. L'économie de la ville repose exclusivement sur le tourisme, le pèlerinage et les séminaires. Pour l'heure, la saison des pèlerinages est maintenue et débutera selon le Sanctuaire, le 5 avril prochain. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent