Promenades, vélos et même surf : du Morbihan à la Méditerranée, les préfets ferment les plages

Promenades, vélos et même surf : du Morbihan à la Méditerranée, les préfets ferment les plages

CONFINEMENT - L'accès aux plages de tout l'arc méditerranéen est interdit à compter de jeudi dans le cadre des mesures de prévention contre le nouveau coronavirus, ont indiqué les autorités à la mi-journée. Idem dans le Morbihan, où trop de promeneurs se massent sur la côte.

Quand le confinement ressemble à s'y méprendre à des vacances. Malgré les mesures obligatoires du "restez chez vous", de nombreuses personnes n'ont en effet pu résister à l'appel de la plage. C'est par exemple le cas dans le Morbihan, où les autorités n'ont eu d'autre choix que de sévir : le préfet a interdit par arrêté l'accès aux plages et sentiers côtiers de ce département breton. Un sort identique a été réservé aux plages de l'arc méditerranéen, Corse comprise. 

L'arrêté préfectoral, daté du 18 mars, fait état de la "présence importante de personnes (promeneurs à pied ou à vélos, sportifs) sur la côte du Morbihan (...) laquelle génère un risque de diffusion du virus par des rassemblements de personnes y compris en petits groupes". Le préfet Patrice Faure interdit en conséquence l'accès aux plages, aux sentiers côtiers et aux cales de mise à l'eau des bateaux jusqu'au 31 mars 2020 "à l'exception des professionnels dont l'activité nécessite un accès à ces lieux".

Toute l'info sur

Coronavirus : comment bien occuper son temps en période de confinement

Lire aussi

Les plages de la Méditerranée fermées

Sur l'arc méditerranéen, il n'est plus possible depuis la mi_journée de se rendre au bord de l'eau. Cette décision a été prise par les préfets des régions de Corse, Provence-Alpes-Côte d'Azur et Occitanie car "nous avons constaté qu'il y avait trop de monde sur les plages", a expliqué M. Dartout. "Les sorties dérogatoires doivent être des sorties brèves, à proximité du domicile, or on a observé que sur les plages il y avait parfois des rassemblements, parfois des occupations pendant de longues heures", a déclaré à l'AFP le préfet de Corse Franck Robine.

Plus globalement, plusieurs stations balnéaires, face à l'afflux de promeneurs, ont décidé dès mercredi de fermer les accès à leur plage pour faire respecter les consignes de lutte contre la propagation du coronavirus. Sur la côte atlantique, les villes de La Baule-Escoublac et Pornichet ont ainsi décidé d'un commun accord de fermer les accès à leurs plages en installant des barrières. Une mesure en vigueur jusqu'au 31 mars.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Chute (incontrôlée) d’une fusée chinoise ce week-end : où va-t-elle retomber sur Terre ?

Vincent éliminé de "Koh-Lanta" : "En rentrant, je me suis inscrit à une formation pour devenir coach de vie"

"S'il reste quelques bracelets anti-rapprochement..." : l'ironie de Le Pen sur Dupond-Moretti suscite l'indignation

Jérusalem : au moins 180 blessés dans des heurts entre Palestiniens et police israélienne

Savoie : sept morts dans deux avalanches, le risque "particulièrement élevé" ce week-end

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.