23 cas positifs dans un hôpital de la Vienne : ce que l'on sait du nouveau cluster de Loudun

Au terme de plus d'une semaine de dépistages conduits sur plus de 280 agents et patients d'un site hospitalier viennois, quatorze nouveaux cas, asymptomatiques, sont venus s'ajouter, vendredi, aux neuf premiers recensés lors d'une première vague de dépistage.

FOYER EPIDEMIQUE - Au terme de plus d'une semaine de dépistages conduits sur plus de 280 agents et patients d'un site hospitalier viennois, quatorze nouveaux cas, asymptomatiques, sont venus s'ajouter, vendredi, aux neuf premiers recensés lors d'une première vague de dépistage.

C'est un nouveau foyer épidémique du coronavirus qui a été décelé dans la Vienne. Au terme de plus d'une semaine de dépistages conduits sur plus de 280 agents et patients du site hospitalier de Loudun, vingt-trois cas de Covid-19, dont 13 parmi le personnel, ont été identifiés.

Quatorze nouveaux cas, asymptomatiques, à savoir sept parmi le personnel et sept parmi des patients, notamment du pôle gériatrie, ont été recensés après une deuxième vague de dépistage vendredi, dont les résultats ont été communiqués samedi à l'hôpital de Loudun, a précisé à l'AFP Olivier Goyer, délégué CFDT de l'hôpital.

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières infos sur l'épidémieA quel stade en est l'épidémie, département par département ?

Les agents hospitaliers testés positifs ont été mis en arrêt maladie, à l'isolement à leur domicile. Le placement des patients positifs était en cours de détermination et certains pourraient être transférés au CHU de Poitiers, dans un secteur dédié au Covid-19, selon la même source.

Un premier cas chez une patiente transférée de Saumur

Les dépistages sur le site de Loudun avaient été initiés après un premier cas détecté la semaine dernière chez une patiente arrivée de l'hôpital de Saumur (Maine-et-Loire), où un "cluster avait été identifié" peu après son transfert à Loudun, avait expliqué le CHU de Poitiers vendredi.

Une première vague de tests avait été alors réalisée sur une vingtaine de patients de l'unité de soins concernée, et une soixantaine d'agents. Deux autres patients et six membres du personnel s'étaient révélés positifs. Les patients ont été transférés au secteur Covid-19 du CHU de Poitiers, les agents mis à l'isolement chez eux. En concertation avec l'ARS, une nouvelle vague de prélèvements a alors été lancée par le CHU vendredi, sur 84 patients et résidents et 142 agents de l’Ehpad et de l’unité de soins de longue durée du site de Loudun, toujours selon le CHU.

"Soulagement de savoir que tout le monde a pu être testé"

Le délégué CFDT a exprimé samedi son "soulagement de savoir que tout le monde a pu être testé et les dispositions aussitôt prises, notamment pour les membres du personnel" placés en arrêt-maladie.

L'Agence régionale de santé Nouvelle-Aquitaine n'a pu être jointe samedi soir pour confirmer le bilan final des dépistages. Elle avait indiqué auparavant que les mesures de rigueur, isolement des patients infectés, arrêt-maladie pour le personnel, contact-tracing, serait enclenchées en cas de nouveaux cas.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : 25.207 nouveaux cas en 24 heures, 1000 de plus en une semaine

Qui sera vacciné et quand ? Les dates à connaître du calendrier vaccinal

PHOTO - La Nasa publie une vue panoramique de Mars prise par Perseverance

25 millions de Français partiellement reconfinés ? 20 départements en sursis jusqu'au 6 mars

CARTE - Covid-19 : où en est l'épidémie dans votre département ?

Lire et commenter