Frontières, quatorzaine... : qui peut, désormais, entrer en France ?

Frontières, quatorzaine... : qui peut, désormais, entrer en France ?

LCI VOUS RÉPOND - Pour vous aider dans cette période si particulière du déconfinement, LCI répond à vos questions envoyées sur les réseaux sociaux avec le mot clé #LciVousRepond. La question du jour : quelle est désormais la règle aux frontières de la France et de l'espace Schengen ?

La crise du coronavirus a conduit, au moins provisoirement, à un repli sur soi de la plupart des pays européens. Si la France a amorcé son processus de déconfinement, les règles d’entrée sur son territoire national restent strictes. Voici le détail : 

Si vous êtes Français ou résident en France : un principe se dégage , toute personne de nationalité française ou disposant de sa résidence principale en France est autorisée à la rejoindre. Une raison de rentrée sur le territoire valable qui n’a pas varié depuis le début de la crise. 

Précision cependant : tout Français ou résident français arrivant d'un pays extérieur à l'espace Schengen se verra soumis à une période de quatorzaine "volontaire" à compter du mercredi 20 mai comme l’a annoncé Jean-Yves Le Drian ce mardi sur LCI. "A partir de mercredi, nous allons demander aux Français (..) qui rentrent en France et (à ceux) qui résident en France de se soumettre volontairement à une quatorzaine", a déclaré Jean-Yves Le Drian sur la chaîne LCI, en précisant que cette mesure concernait des retours depuis "l'extérieur de l'Union européenne". "Cette initiative sera une initiative autononome, sur la base de la responsabilité personnelle, et cette quatorzaine pourra s'effectuer au domicile ou dans le lieu choisi" par le voyageur de retour en France, a-t-il ajouté.

Toute l'info sur

Un nouveau déconfinement en 4 étapes clés

Déconfinement, vaccination... suivez les dernières actualités sur le Covid

En vidéo

Frontières, quatorzaine : Jean-Yves Le Drian invité de LCI

Les travailleurs transfrontaliers : la circulation des dizaines de milliers de travailleurs transfrontaliers n'a jamais été affectée par les mesures de confinement. Par ailleurs, un ressortissant français ou européen peut entrer en France en cas de « motifs impérieux » d’ordre professionnel, économique ou familial. Le déplacement vers une résidence secondaire n’est pas considéré comme tel et est en principe proscrit. 

Les citoyens de l'UE.  Pour l'heure, seuls les frontaliers, les personnes ayant un motif familial ou celles rentrant à leur domicile peuvent circuler entre la France et d'autres pays de l'UE. A l'intérieur de l'UE, Paris espère un assouplissement des restrictions aux frontières à partir du 15 juin

Les ressortissants issus de pays extérieurs à l'espace Schengen. Concernant les étrangers extra européen, l‘interdiction d’entrée sur le territoire constitue la norme, l’autorisation une exception. Cela signifie que les situations sont étudiées au cas par cas mais que dans une grande majorité des cas il n’est pas possible, à l'heure actuelle de rejoindre la France depuis l’étranger (hors Europe), les frontières demeurant fermées depuis le 17 mars. 

Vous avez d'autres questions au sujet du déconfinement ? de la pandémie ? des gestes barrières ? Consultez notre "chatbot" en cliquant ici. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Vaccination : "les rendez-vous non pris" seront ouverts à tous à partir du 12 mai, annonce Macron

Avignon : un policier tué par balles dans le centre-ville, le tireur en fuite

Météo estivale pour quasiment tout le monde ce week-end, des pointes à 32°C attendues !

Les brocantes et vide-greniers sont-ils maintenus ? Le 20H vous répond

Disney : le baiser de Blanche-Neige fait polémique

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.