Liaison avec la Corse : toutes les restrictions de voyages levées dès le 3 juin

Liaison avec la Corse : toutes les restrictions de voyages levées dès le 3 juin
Population

DECONFINEMENT - A partir de ce mercredi, l'attestation pour prendre l'avion vers et depuis la Corse ne sera plus nécessaire. Le décret qui a fait polémique lundi, plaçant l'île sur la liste des territoires pour lesquels un motif impérieux est exigé pour un déplacement aérien, va donc être modifié, selon nos informations.

Plus besoin de montrer patte blanche. Initialement restreinte jusqu'au 23 juin aux "motifs impérieux", la liaison aérienne avec la Corse sera bientôt accessible sans avoir à montrer une attestation. 

Le décret qui a fait polémique lundi 1er juin sera modifié dans la journée : la Corse ne figure plus dans la liste des territoires pour lesquels un motif impérieux est exigé pour un déplacement aérien. L'île était la dernière zone encore concernée par cette limitation. 

Distanciation physique "dans la mesure du possible"

Le décret décrié établissait qu'il était impossible de rejoindre la Corse en avion sans motif impérieux lié à la santé, à des raisons familiales ou professionnelles jusqu'au 23 juin. En revanche, pour le ferry les attestations n'étaient déjà plus obligatoires. Seule la capacité du bateau à accueillir des passagers est limitée, afin de respecter les règles de la distanciation sociale.

Une distanciation plus difficile à appliquer dans un avion. Fin mai, l'Agence européenne de la sécurité aérienne (EASA) et le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) ont recommandé des mesures de distanciation physique "dans la mesure du possible" et le port d'un masque médical pour les voyages en avion.

Les agences recommandent le port par tous les passagers et le personnel aérien de masques médicaux, depuis leur entrée dans l'aéroport de départ jusqu'à leur arrivée à destination, avec une exception possible pour les enfants de moins de six ans. Ces masques doivent être changés toutes les quatre heures, et les passagers doivent s'assurer d'en avoir en quantité suffisante, mais les compagnies sont aussi incitées à avoir un stock pour pourvoir aux besoins. 

Toute l'info sur

Les grands défis du déconfinement

Transports, rassemblements... : quelles sont les mesures de restriction toujours en vigueur ?Retour à l'école obligatoire : en quoi consiste le "protocole sanitaire assoupli" ?

Une distanciation physique d'1,50 m est recommandée, si possible à toutes les étapes du voyage. Dans l'avion, "quand cela est permis par le nombre de passagers et la configuration de la cabine", les compagnies "doivent garantir, dans la mesure du possible, la distanciation physique des passagers" : par exemple en laissant au moins un siège vide entre eux, en augmentant la distance entre les sièges ou en laissant vide un rang sur deux.

Si cette distanciation n'est pas possible, les "passagers et membres d'équipage doivent appliquer constamment toutes les autres mesures préventives", est-il précisé dans ces indications. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent