A La Réunion, près de la moitié des communes ne rouvriront pas leurs écoles

A La Réunion, près de la moitié des communes ne rouvriront pas leurs écoles
Population

C'EST NON - Les maires de 11 des 24 communes de La Réunion ont annoncé ce mardi qu'ils n'ouvriront pas les écoles à la rentrée prévue le 18 mai dans l'île. Ils estiment que "les conditions sanitaires pour accueillir les élèves en toute sécurité ne sont pas réunis".

Ils sont déterminés à ne prendre aucun risque. Les maires de 11 des 24 communes de La Réunion ont annoncé qu'ils n'ouvriront pas les écoles à la rentrée prévue le 18 mai dans l'île. Ils l'ont fait savoir lors d'une réunion de concertation qui s'est tenue ce mardi après-midi avec le préfet et le recteur. Pour les édiles, une chose est sûre, "les conditions sanitaires pour accueillir les élèves en toute sécurité ne sont pas réunis".

Les mesures préconisées par le gouvernement pour garantir la sécurité de l’ensemble de la communauté scolaire sont inapplicables- Joseph Sinimalé, maire divers droite de Saint-Paul

Si Gilbert Annette, maire PS de Saint-Denis (le chef-lieu de La Réunion) a confirmé que la rentrée aurait bien lieu dans sa commune, le maire divers droite de Saint-Paul (ouest) Joseph Sinimalé n'est pas du même avis : "les mesures préconisées par le gouvernement pour garantir la sécurité de l’ensemble de la communauté scolaire sont inapplicables", a-t-il déclaré. 

Même son de cloche pour Olivier Hoarau, maire du Port (ouest) qui estiment qu'ils "n'ont ni le temps, ni l’assurance de disposer des moyens indispensables pour une ouverture des écoles en toute sécurité le 18 mai prochain". L'élu divers droite souligne aussi qu'un sondage effectué par les écoles a révélé que "80% des parents ne vont pas déposer leurs enfants" en maternelle et en élémentaire.

Lire aussi

Une rentrée à la mi-août

Les sondages réalisés dans d'autres communes donnent les mêmes résultats "et prouvent la grande défiance des pères et des mères de famille", commente de son côté un élu de Saint-André. Dans cette ville de l'est de l'île, c'est même "89% des parents qui ont indiqué qu'ils ne souhaitaient pas envoyer leurs enfants à l'école", lâche le maire centriste Jean-Paul Virapoullé.

A l'issue de la réunion de concertation, Stéphane Fouassin, maire divers droite de Salazie (est) et président de l'association des maires, a indiqué que d'autres édiles pourraient rejoindre les élus protestataires. Dans les 11 communes frondeuses, les maires prévoient une rentrée à la mi-août, date habituelle de la reprise des cours à La Réunion après les vacances de fin d'année scolaire.

Toute l'info sur

Les grands défis du déconfinement

Transports, rassemblements... : quelles sont les mesures de restriction toujours en vigueur ?Retour à l'école obligatoire : en quoi consiste le "protocole sanitaire assoupli" ?

En Outre-mer, une majorité des maires de Guadeloupe et de Martinique ont également choisi de ne pas rouvrir les écoles en mai, ainsi que la totalité des maires de Guyane. La Réunion totalise à ce jour 425 cas déclarés de coronavirus, sans aucun décès.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent