Coronavirus : "à genoux", le secteur aérien demande l'aide des passagers

Des avions commerciaux suspendus entreposés à Marana, en Arizona. Photo prise le  16 mai 2020
Population

ECONOMIE - L'Association internationale du transport aérien (IATA) a sollicité ce mercredi le soutien des usagers. Visiblement désespérée, elle leur demande d'accepter des avoirs plutôt que des remboursements intégraux pour les vols annulés à cause de la crise sanitaire.

"Nous demandons l'aide des passagers [...], c'est vrai, et nous la demandons à genoux". Les compagnies aériennes, gravement touchées par la crise sanitaire, crient leur détresse. Alexandre de Juniac, directeur général de l'Association internationale du transport aérien (IATA), est intervenu ce mercredi sur BFM pour demander le soutien des voyageurs. De nombreuses compagnies aériennes, mises en difficulté financièrement par le coronavirus, remboursent les billets des vols annulés en avoirs réutilisables. Un remboursement en numéraire est ensuite possible en cas de réclamation, mais seulement après un délai de neuf mois. 

Lire aussi

Des trésoreries dans un "état absolument apocalyptique"

Cette démarche est activement soutenue par la France et plusieurs pays européens alors même que les règles communautaires donnent droit à un remboursement sous deux semaines. Elle a d'ailleurs, à ce titre, été attaquée par de nombreuses associations de consommateurs. Bruxelles a lancé début juillet une procédure d'infraction pour défendre le droit de se faire rembourser des clients. 

Alexandre de Juniac a reconnu qu'il s'agissait d'une position "difficile". Pour autant, il a souligné le déroulement des négociations pour "obtenir de la Commission européenne le pouvoir de présenter des avoirs pour (...) différer le remboursement monde". L'ancien patron d'Air France KLM s'en est justifié : "notre activité c'est plutôt de chouchouter les passagers et pas de leur poser des difficultés et problèmes, notamment des problèmes financiers. Mais (...) la trésorerie des compagnies est dans un état absolument apocalyptique". 

Toute l'info sur

Coronavirus : l'impact économique de la pandémie

Les bilans financiers du deuxième trimestre des compagnies aériennes commencent à paraître. Ils montrent l'étendue des dégâts de la crise du coronavirus. Delta Airlines enregistre par exemple une perte de 5,7 milliards de dollars entre avril et juin, l'une des plus importantes de son histoire. Les plans sociaux se multiplient dans le secteur de l'aéronautique, démontrant les extrêmes difficultés économiques des firmes du secteur.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent