Coronavirus : "plus d'excédent de mortalité" en France sur le mois de mai, selon l'Insee

Locaux de l'Insee à Montrouge. Photo prise le 14 juin 2019
Population

DÉCONFINEMENT - L'Institut national de la statistique et des études économiques a publié ce vendredi un nouveau rapport mensuel analysant la mortalité en France. Il révèle que la mortalité en mai a retrouvé des niveaux conformes à ceux constatés à la même période lors des deux dernières années.

"Entre le 1er mai et le 1er juin 2020, 49 178 décès sont enregistrés en France à la date du 12 juin, soit 3 % de moins qu’en 2019 et autant qu’en 2018."  Les données statistiques du mois de mai révèlent que la courbe de mortalité semble s'être stabilisée dans le pays. Même si les chiffres seront certainement révisés à la hausse dans les prochaines semaines, le rapport de l'Insee conclut qu'il n'existe "plus en France d'excédent de mortalité par rapport aux deux années précédentes." 

Cela confirme que le nombre de décès causés directement par le Covid-19 a très largement décru en mai y compris dans les régions les plus touchées. Hauts-de-France, Bourgogne-Franche-Comté, Grand-Est retrouvent ainsi des niveaux proches de la normale. L'Île-de-France connaît également une amélioration mais quatre de ses départements, Hauts-de-Seine (+5%), Val d'Oise (+7%), Val de Marne (8%) et Seine-et-Marne (+14%) demeurent tout de même en excédant par rapport à la même période en 2019. 

Lire aussi

En analysant les chiffres de plus près, l'Insee constate que la baisse des décès par rapport à mai 2019 est "surtout marquée chez les moins de 50 ans", avec -15% chez les moins de 25 ans et -10% pour les 25-49 ans. La baisse des décès chez les autres catégories d'âge est elle "moins prononcée" (-3%). De même, la mortalité en mai 2020 baisse seulement pour les hôpitaux et cliniques (-8% par rapport à mai 2019). Dans les maisons de retraites et à domicile, elle a par contre augmenté respectivement de 5 et 7%. 

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Sur l'ensemble de la période pandémique, l'Insee note tout de même une nette hausse malgré les mesures drastiques prises. Ainsi, 178 706 décès sont survenus entre le 1er mars et le 1er juin en France "soit 16% de plus qu'en 2019 (+25 200 décès) et 12% de plus qu'en 2018 (+18 500 décès)". Des chiffres qui coïncident avec les quelques 29 000 victimes de la maladie qui sont survenues depuis ses débuts en France. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent