"Trop de monde dans les rues" : l'inquiétude du patron de l'AP-HP sur un relâchement face au confinement

"Trop de monde dans les rues" : l'inquiétude du patron de l'AP-HP sur un relâchement face au confinement
Population

RELÂCHEMENT - Météo clémente, début des vacances scolaires... dans plusieurs villes - et notamment à Paris - les promeneurs ont réinvesti les rues ce week-end malgré la poursuite du confinement. Le président de l'AP-HP Martin Hirsch, mais aussi la préfecture de police ont lancé un appel à ne pas baisser la garde.

Avec l'arrivée des beaux jours, il peut être tentant de rompre le confinement. C'est ce contre quoi interpelle le directeur général de l'AP-HP Martin Hirsch. Dans un message posté sur Twitter, l'ancien Haut commissaire aux Solidarités actives contre la pauvreté et à la Jeunesse a déploré samedi la présence de "trop de monde dans les rues, trop de flâneurs, trop de promeneurs" à Paris, croisés par les personnels soignants se rendant à leur travail. "Une inquiétude partagée" par l'ensemble du corps médical. 

"Pas de relâchement, restez chez vous", a exhorté le président de l'Assistance publique – Hôpitaux de Paris, alors que les vacances de Pâques viennent de débuter pour la zone C, qui regroupe les académies d'Île-de-France et d'Occitanie.

Dans un message posté ce dimanche et intitulé "Pas de relâchement", la préfecture de police de Paris a elle aussi appelé les Francliens à rester confinés.  

Les Français recommencent à bouger

Car dans la capitale depuis quelques jours le relâchement est par endroits perceptible. Dans des cours d'immeubles fermées, là où les familles faisaient jusqu'à présent attention à ne pas trop se mélanger, les enfants jouent désormais par groupes, a constaté un journaliste de l'AFP dans le 19e arrondissement. Avec le beau temps, un père de famille a installé samedi un filet de badminton dans une rue piétonne. Vertement rabroué par des passants, il a fini par rentrer chez lui. A Marseille aussi, de nombreux passants sont réapparus dans les rues.

Selon l'application Covimoov, qui calcule un taux de respect du confinement sur la base de données issues de d'applications mobiles, les déplacements des Français se sont effectivement intensifiés ces derniers jours. Le 19 mars dernier, le nombre de sorties était descendu à 8 contre 24 en moyenne en temps normal. Le chiffre est remonté autour de 11 à 12 au cours de la semaine écoulée. Tous les départements sont concernés, Paris et ceux du Grand-Est. Toutefois, selon les données recueillies, la tendance inflationniste est plus marquée dans le Sud-Est ou le bassin d'Arcachon, appuie l'hebdomadaire. 

En vidéo

Confinement : "Il faut continuer l'effort et absolument rester chez soi" malgré le beau temps

Ce n'est pas la première fois que les autorités s'émeuvent de voir la population ne pas respecter les règles de sécurité mises en place pour lutter contre l'expansion de la pandémie. Le 15 mars dernier, après les images des marchés bondés et parcs pris d'assaut par les Parisiens, le ministre de la Santé Olivier Véran s'était dit très inquiet. "J'ai vu aujourd'hui des grands-parents joyeux avec leurs petits-enfants, de belles images, il fait beau, mais je peux vous dire que le virus est invisible, il circule vite, il menace la vie des gens", expliquait-il. Je conjure les Français de respecter les mesures de restrictions sociales."

Lire aussi

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

La progression du Covid-19 dans le monde

Confinée depuis le 17 mars dernier, et au moins jusqu'au 15 avril, la France a enregistré 441 décès supplémentaires samedi en milieu hospitalier, portant le total à 5532 morts depuis le début de la pandémie. Dans les autres établissements, Ehpad et structures médico-sociales, 2028 personnes ont perdu la vie. Ainsi ce sont 7560 décès liés au Covid-19 qui ont été recensés depuis le début du mois de mars. En tout sur le sol français, 68.605 personnes ont été testées positives au coronavirus. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent