Des enfants interdits dans des supermarchés ? Le Défenseur des droits tire la sonnette d’alarme

Des enfants interdits dans des supermarchés ? Le Défenseur des droits tire la sonnette d’alarme

MISE AU POINT - Alors que certains supermarchés refusent les parents accompagnés de leurs enfants, ou leur demande de laisser ces derniers à la caisse voire à l’extérieur, le Défenseur des droits explique que ces pratiques portent atteinte aux droits des personnes.

L'interdiction de certains supermarchés de laisser entrer les enfants accompagnant des clients, en raison de l'épidémie de covid-19, constitue "une atteinte au droit de l'enfant à être protégé", a estimé mercredi 8 avril le Défenseur des droits (DDD).

"Contraindre un parent à laisser son enfant seul à l'extérieur d'un magasin, ou seul auprès d'un adulte qu'il ne connaît pas, constitue une atteinte au droit de l'enfant à être protégé contre toute forme de violence", selon le DDD, Jacques Toubon, dans un communiqué. 

L'instance consultative, contactée par l'AFP, a déclaré avoir reçu une "dizaine de signalements" à ce sujet et faire l'objet de "quelques saisines". Les cas concernent "souvent des femmes seules avec enfants en bas âge", ont précisé les services du DDD. 

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières infos sur l'épidémieA quel stade en est l'épidémie, département par département ?

Lire aussi

La peur des porteurs sains

Sur les réseaux sociaux, plusieurs personnes ont affirmé ces derniers jours avoir été victimes de ce type de discriminations. Les magasins concernés invoquent, selon elles, la possibilité que les enfants soient des porteurs sains du virus et représentent un danger pour les autres clients. Des témoignages similaires ont également  relayés dans la presse locale : à Lille par exemple, un papa a été incité à laisser son fils de trois ans dehors pendant qu’il faisait ses courses, raconte La Voix du Nord. Près d’Angers, c’est une maman qui n’a pas pu entrer dans un supermarché avec son fils de deux ans et demi, rapporte Ouest-France.

"Le refus d'accès des enfants aux magasins d'alimentation ne fait pas partie des mesures restrictives relatives à la lutte contre la propagation du virus covid-19" prévues dans la loi sur l'état d'urgence sanitaire, rappelle le Défenseur des droits.

"Les magasins d'alimentation ne peuvent donc légalement interdire leur accès aux personnes accompagnées d'un ou de plusieurs enfants, ni demander à ces personnes de laisser leurs enfants à l'entrée du magasin, y compris au niveau des caisses ou à la garde d'un vigile", ajoute-t-il.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Cluster en Haute-Savoie : que faisait le groupe d'étudiants britanniques dans cette station de ski ?

EN DIRECT - Covid-19 : l'entrée aux États-Unis interdite à la plupart des ressortissants européens

Ces Français qui prennent leur retraite dans un Ehpad 4 étoiles en Tunisie

EN DIRECT - Procès de Trump : l'acte d'accusation transmis aujourd'hui au Sénat

Vers un troisième confinement ? L'Élysée assure que rien n'est décidé

Lire et commenter