Des grands chefs livrent des repas pour les soignants

Des grands chefs livrent des repas pour les soignants
Population

Toute L'info sur

Coronavirus : la pandémie qui inquiète la planète

SOLIDARITE - Apporter du réconfort à tous les soignants, et notamment à ceux qui travaillent dans les services de réanimation, voilà la mission que se sont donnés plusieurs restaurateurs, y compris des chefs étoilés, en mettant leurs compétences à leurs services.

Améliorer le quotidien des personnels soignants, avec des plats chauds et bien équilibrés, telle est l'initiative lancée par un certain nombre de restaurateurs, en manque de bouches à nourrir en raison de l'épidémie de coronavirus. Ainsi, la cheffe triplement étoilée, Anne-Sophie Pic, propriétaire notamment du restaurant gastronomique la Maison Pic à Valence a annoncé ce week-end sur sa page Facebook offrir 3.000 verrines de son restaurant Daily Pic La Défense aux hôpitaux de Paris pour en faire bénéficier leur personnel. 

"Il est important de soutenir les efforts et de redonner des forces à nos personnels soignants, en 1ère ligne de cette crise sanitaire", a-t-elle expliqué, saluant les référents restauration de l’AP-HP, qui étaient à pied d’oeuvre pour dispatcher lesdites verrines dans les différents hôpitaux d’Ile-de-France. 

Des croque-monsieur à la truffe

De son côté, le chef doublement étoilé Michel Sarran a décidé de livrer samedi 21 mars des croque-monsieur à la truffe aux équipes du service pneumologie de l’hôpital Larrey à Toulouse (Haute-Garonne), a rapporté Ouest-France. "Aujourd’hui, j’ai décidé de faire un geste […] en les aidant à ma façon. Alors, j’ai commencé par faire les courses, en respectant les distances, bien sûr ! Puis j’ai tout déballé, mis des gants, et au boulot ! Des croque-monsieur à la truffe, ça fait toujours du bien !", a-t-il raconté dans une story publiée sur son compte Instagram.

Autre contribution, le chef indépendant, Stéphane Molé, qui officie dans le 15ème arrondissement de Paris, s'est remis aux fourneaux pour la bonne cause : "À ma petite échelle, j'ai fait une vingtaine de plats que le personnel peut réchauffer. Des plats comme une cuisse de canard confite avec un petit épeautre et carotte. Et puis j'ai mis en place des cookies, un gâteau marbré, et une tarte à la rhubarbe", a-t-il indiqué à nos confrères de France Bleu Paris.

"On sait que lorsque l’alimentation est bonne on a du peps et de l'enthousiasme. Je ne voulais pas que le personnel soit simplement résolu à manger que du sandwich ou de la pizza. Bien sûr il faut qu'ils s'alimentent et ils ont très peu de temps pour le faire mais si on peut leur produire une alimentation un peu plus équilibrée, c'est tout le sens de la démarche", a-t-il poursuivi.

"Les chefs avec les soignants"

Stéphane Molé fait partie des nombreux chefs qui ont répondu à l'appel de l'AP-HP à Paris et en petite couronne : "Les chefs avec les soignants". Une opération lancée conjointement avec Guillaume Gomez, le chef des cuisines de l’Élysée, et Stéphane Méjanès, journaliste culinaire, et coordonnée bénévolement par la société TipToque, spécialisée dans la livraison de repas aux entreprises.

Dimanche 22 mars, ce sont 160 repas complets (entrée, plat, dessert) et 30 portions de terrines, pickles et pain d'épices, qui ont été livrés dans les services de réanimation de l'Hôpital Avicenne de Bobigny et de l'Hôpital Ambroise-Paré de Boulogne-Billancourt. 6 chefs parisiens y ont participé bénévolement : Anne Legrand et Clio Modaffari du restaurant gastronomique l'Innocence, Florent Scheidgen, second au restaurant Belle Maison de Franck Baranger, Laurent Trochain et Simon Horwitz, jeune chef du restaurant Elmer.

Cette opération a vocation à se développer partout en France. Ainsi, les chefs de province peuvent se faire connaître en écrivant à l'adresse mail :  leschefsaveclessoignants@tiptoque.fr. L'AP-HP a d'ores et déjà émis quelques suggestions aux chefs qui voudraient s'inscrire dans cette aventure : les plats doivent être chauds ou froids y compris végétariens, pas en sauce, facile à consommer rapidement et debout, avec peu de vaisselle. 

Bénévoles et discrets

Pendant ce temps, près de Bourg-en-Bresse (Ain) , la sommelière Caroline Daeschler a eu l'idée de fédérer des chefs de la Bresse pour qu'ils donnent eux-aussi un coup de pouce aux soignants de l'hôpital de la région. "On a commencé par livrer une quarantaine de burgers bressans et autant de sandwiches à la rillette de truite, ça c'était samedi. Dimanche, ils ont eu du pot au feu. Aujourd'hui, on a encore apporté des salades et des quiches", explique-t-elle à France3 Auvergne-Rhône-Alpes.

Depuis que la petite entreprise s'est fait connaître sur Facebook, un producteur de volailles a aussi proposé d'en abattre pour donner un coup de main. Il promet également des oeufs. Une adresse mail est ouverte si d'autres chefs veulent mettre la main à la pâte : chefspourfleyriat@gmail.com

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent