Edouard Philippe annonce un durcissement des règles de confinement

Edouard Philippe annonce un durcissement des règles de confinement

COVID-19 - Ce lundi soir sur TF1, le Premier ministre a annoncé de nouvelles restrictions des déplacements des Français, déjà fortement limités depuis le début du confinement mardi 17 mars sur tout le territoire.

Tandis que les sorties considérées comme non nécessaires sont interdites depuis mardi 17 mars, le gouvernement a décidé ce lundi de renforcer les mesures de confinement, mais aussi de les préciser. En cause, le non-respect de ces consignes par bon nombre de Français sur les plages, sur les berges de Seine ou dans les marchés à ciel ouvert.

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Lire aussi

Le motif des trajets

Dimanche, le Conseil d’Etat a demandé au gouvernement d’apporter des précisions sur certains déplacements "à caractère ambigu", tels que ceux pour des raisons de santé ou l’activité physique. "Sortir pour promener ses enfants ou pour faire du sport, ça doit être dans un rayon d’un km de chez soi au maximum, pour une heure, et évidemment tout seule, et une fois par jour", a détaillé le Premier ministre. Auparavant, il était autorisé d’aller courir dans un rayon allant jusqu’à 2 km autour de son habitation, bien qu’aucune règle précise n’avait été fixée en la matière. 

"Sur la santé, nous voulons que nos concitoyens puissent se rendre dans les hôpitaux et les centres de soins pour une convocation ou une urgence", a ajouté Edouard Philippe, en réponse au Conseil d’Etat.

L'attestation de déplacement

C’est l’une des mesures les plus symboliques de ce confinement. Pour se déplacer, chaque François doit obligatoire détenir une attestation indiquant son nom, sa date de naissance, son adresse, le motif de son trajet ainsi que la date du jour. Désormais, cette attestation devra comporter également l’horaire de son déplacement, a précisé Edouard Philippe. Pour rappel, ce justificatif est disponible sur le site du gouvernement et n’est valable que si il est imprimé ou bien manuscrit.

Lire aussi

Les marchés fermés, sauf dérogation

Alors que des marchés ouverts étaient encore pleins la semaine dernière, le gouvernement a décidé de procéder à leur fermeture. Sauf que cette fermeture n’est pas gravée dans le marbre puisqu’il "sera permis aux préfets sur avis des maires de déroger cette interdiction" dans le cas où le marché en question est le seul moyen pour les habitants d’avoir "accès à des produits frais". Chaque maire aura donc la possibilité de demander le maintien du marché de sa commune, s’il le justifie comme une nécessité absolue. 

A Paris, la consigne sera appliquée à la lettre, a fait savoir Emmanuel Grégoire, premier adjoint d’Anne Hidalgo. "Suite aux annonces du Premier ministre, nous prenons acte des mesures de renforcement du confinement et nous ne demanderons pas de dérogation pour les marchés parisiens", a réagi ce dernier sur Twitter.

Pas de confinement général

"Nous ne sommes pas dans une logique de confinement général et absolu de la totalité du pays au même moment", a expliqué Edouard Philippe tandis que la question d’un couvre-feu général était en suspens ces derniers jours. "Nous n'hésiterons pas là où c'est nécessaire, où la situation l'impose de prendre des mesures de couvre-feu" dans certaines villes ou parties du territoire, "lorsque les maires et les préfets se mettent d'accord", a tout de même précisé le Premier ministre. En parallèle, plus de 40 maires en France ont instauré de leur propre chef une interdiction de sortie des riverains à certaines heures de la nuit.

Pas de prolongation (pour l’instant)

Aucune prolongation du confinement n’a été évoquée par Edouard Philippe ce lundi soir, si ce n’est que le retour à la normale "n'est pas pour demain", selon lui. "Le temps du confinement peut durer encore quelques semaines", a simplement évoqué le chef du gouvernement, qui doit recueillir l'avis du conseil scientifique sur le sujet demain mardi 24 mars.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

VIDÉO – Un an de pluie en quelques heures : les images des dégâts des inondations monstres en Sicile

Tir mortel d’Alec Baldwin : nouvelles révélations sur la jeune armurière Hannah Gutierrez Reed

Présidentielle 2022 : pourquoi Eric Zemmour taxe-t-il Marine Le Pen de "femme de gauche" ?

"C’est ridicule" : la colère monte face aux routes bloquées de la frontière franco-espagnole

VIDÉO - Vladimir Poutine, père d'une fille cachée de 18 ans ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.