Coronavirus : est-ce vraiment utile de ne généraliser le port du masque que dans certaines rues ?

Coronavirus : est-ce vraiment utile de ne généraliser le port du masque que dans certaines rues ?
Population

MESURE DE PRÉVENTION – Ces dernières semaines, de nombreuses villes ont imposé le port du masque en extérieur, au moins dans certaines zones. À Paris, depuis lundi, une centaine de rues et de places sont concernées. Mais la mesure ne perd-elle pas en utilité si elle n'est pas généralisée à l’ensemble d’une ville ?

Sortir de chez soi, porter le masque, l’enlever, puis le remettre... Depuis plusieurs jours, le quotidien de certains Français ressemble à un casse-tête. De très nombreuses villes imposent désormais le port du masque dans certaines zones de leur espace public. À Paris, dans les quartiers les plus fréquentés de la ville, où la distanciation semble complexe à tenir, la mesure est en vigueur depuis le 10 août. Mais est-ce vraiment utile de ne pas la généraliser à l’ensemble d’une commune ? Les professionnels de santé ne sont pas tous du même avis.

Pour certains, le masque doit être obligatoire dans toutes les rues, quelles que soient leurs fréquentations. "Vous ne pouvez pas dire aux gens de porter le masque, puis de ne pas le porter", expliquait ces derniers jours Patrick Pelloux, président de l’Association des médecins urgentistes, à LCI (voir vidéo en tête de cet article). "Il faut faire des choses simples en termes de santé publique : nous pouvons endiguer fortement l’épidémie avec le port du masque obligatoire, partout."

Vers une généralisation du port du masque dans tout Paris ?

Dans la capitale, les élus ne semblent pas totalement opposés à cette hypothèse. "Pour le moment, il a été décidé de rendre le port du masque obligatoire dans les zones les plus denses de population, les rues les plus fréquentées, les marchés ou les quais" même si "la carte va être réactualisée régulièrement", indiquait lundi 10 août Audrey Pulvar, adjointe à la mairie de Paris, sur LCI (voir vidéo ci-dessous). Imposer le port du masque dans toutes les rues de la capitale sera "peut-être une nécessité", a-t-elle même admis.

En vidéo

Audrey Pulvar : "La carte" des rues avec obligation du port du masque "est évolutive"

Dans le 20ème arrondissement de Paris, le maire Éric Pliez, soutien d’Anne Hidalgo, n’a pas non plus exclu une telle possibilité. "La situation risque d’évoluer avec la maladie dans les jours à venir", indiquait-il sur France info, "il est possible qu’on en vienne à des choses plus généralisées dans quelques temps."

"Si tout le monde met un masque, il n’y a plus de propagation du virus"

Certains professionnels de santé demandent d’ailleurs déjà aux Français de se protéger le visage dès qu’ils ne sont plus chez eux. "Si tout le monde met un masque, il n’y a plus de propagation du virus", souligne ainsi Lila Bouadma, réanimatrice à l’hôpital Bichat (Paris), "le message est simple : portez-le dès que vous sortez de chez vous." "La remontée pourrait être extrêmement forte et violente si on ne prend pas des mesures drastiques, et notamment la généralisation du port du masque", alerte de son côté le Pr Djillali Annane, chef du service de réanimation à l’hôpital Poincaré (Garches).

Lire aussi

Mais tous ne sont pas de cet avis. "Toutes les enquêtes bien conduites montrent que la contamination se fait en lieu clos", affirmait ce lundi sur LCI Bruno Mégarbane, chef de service de réanimation à l’hôpital Lariboisière (Paris). Toutefois, généraliser le port du masque dans l’espace public permettrait de "simplifier la démarche : lorsqu’on sort de chez soi, on met le masque, lorsque l’on rentre, on l’enlève", a indiqué le spécialiste. "Si la démarche de mettre le masque partout s’accompagne d’une augmentation du port du masque dans les lieux privatifs (entreprises, soirées, mariages, anniversaires...)", alors c’est une très bonne chose, note Bruno Mégarbane.

"Il serait absurde de généraliser le port du masque", juge une ministre

Le professeur Éric Caumes, chef du service des maladies infectieuses à la Pitié-Salpêtrière (Paris) n’est lui "pas sûr" que le masque en extérieur "soit utile". "Il faut le rendre obligatoire partout, mais en intérieur", indiquait-il la semaine dernière sur LCI. "Depuis le début de la crise, il y a beaucoup de communication", jugeait-il, et le port du masque en extérieur pourrait y ressembler, selon le Pr Caumes.

Toute l'info sur

Covid-19 : la France face au rebond de l'épidémie

Les dernières infos sur l'épidémie de Covid-19

Pour l’heure, l’exécutif exclut l’obligation du port du masque dans toutes les zones de l’espace public. "Généraliser le masque sur l’ensemble du territoire serait un petit peu extrême dans la mesure où l’idée est de le généraliser là où il y a du monde", dans les zones où il y a "beaucoup de risques de contaminations", a indiqué Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, sur BFMTV. "Si vous êtes à la campagne et que vous ne croisez personne, il serait absurde d’y généraliser le port du masque."

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent